Published: Jeu, Décembre 07, 2017
Divertissement | By Jasmine Asselineau

Taylor Swift, Ashley Judd... "les briseuses de silence" élues "Personnalités de l'année"

Taylor Swift, Ashley Judd...

Des premières femmes qui ont révélé l'affaire Weinstein aux milliers de voix qui se sont ensuite élevées, principalement sur internet, pour dénoncer les agressions sexuelles et le harcèlement contre les femmes: le magazine américain Time a décidé de faire de "celles qui ont brisé le silence" la personnalité de l'année 2017.

Sur la couverture, on retrouve Ashley Dudd, Taylor Swift, ou Susan Fowler qui ont toutes à leur façon participé à la campagne de sensibilisation et dénonciation, notamment dans l'affaire Weinstein. Ou encore Taraba Burke, la femme qui lança il y a 10 ans un mouvement de défense des victimes d'abus sexuels à l'origine du hashtag #Metoo, repris par l'actrice Alyssa Milano en octobre et utilisé des millions de fois depuis. "Les actions galvanisantes des femmes sur notre couverture (.) ainsi que celles de centaines d'autres et de beaucoup d'hommes, ont déclenché l'un des changements de vitesse les plus rapides que notre culture ait connu depuis les années 60", a expliqué Edward Felsenthal, rédacteur en chef du magazine.

C'est d'ailleurs cet homme taxé de sexisme à de nombreuses reprises, Donald Trump, qui a été placé à la seconde place de ce classement devant le leader chinois Xi Jinping.

Messi à la rescousse au Camp Nou — Vidéo
Le onze du Barça: Ter Stegen - Sergi Roberto, Piqué, Umtiti, Jordi Alba - Rakitic, Busquets, Paulinho, Iniesta - Messi, Suarez. Ce dernier a signalé hors-jeu quand Luis Suarez avait trouvé la faille alors qu'il était clairement en position légale.

Parmi les stars déchues des dernières semaines figurent des vedettes comme l'acteur Kevin Spacey, les journalistes Charlie Rose ou Matt Lauer, le directeur artistique de Disney John Lasseter, le chef d'orchestre James Levine, ou des ténors de la politique américaine comme le doyen de la Chambre des représentants John Conyers, qui a démissionné mardi, et le sénateur Al Franken, qui pourrait annoncer sa démission jeudi. L'an dernier, le média avait choisi le président américain Donald Trump.

Weinstein a à nouveau affirmé mercredi, par le biais de ses avocats, "n'avoir jamais commis d'agression sexuelle".

Like this: