Published: Jeu, Décembre 07, 2017
International | By Oceane Deschanel

Nasser Bourita convoque la chargée d'affaires de l'ambassade américaine — Al Qods

Nasser Bourita convoque la chargée d'affaires de l'ambassade américaine — Al Qods

Cette réunion, qui se tient à la demande de la Palestine et de la Jordanie avec le soutien du Maroc, examinera les développements concernant l'annonce prochaine du président américain de la reconnaissance par son pays de la ville d'Al Qods comme capitale de l'Etat d'occupation israélien.

Le Maroc exprime sa profonde inquiétude et sa vive condamnation de la décision des Etats-Unis de reconnaître Al-Qods comme capitale d'Israël et de transférer son ambassade à cette ville sainte, a indiqué mardi, le ministère des Affaires étrangères et de la coopération internationale (MAECI).

Selon lui, la décision américaine favorise Israël, qui viole le Droit international et soumet le peuple palestinien à des exactions systématiques, et encourage l'Etat hébreu à poursuivre ses violations contre les Palestiniens, ajoutant que les États-Unis, en tant que garant du processus de paix, doit entretenir les mêmes relations avec toutes les parties et agir en totale impartialité.

La liste noire des paradis fiscaux " frise le scandale "
Si la Suisse ne figure par sur cette dernière, elle intègre la liste dite 'grise', aussi appelée liste de surveillance ('watch list').

Le Maroc réaffirme sa solidarité permanente et sa position inconditionnelle aux côtes des Palestiniens dans la défense de leurs droits et appelle à ce que la question d'Al-Qods soit traitée avec toute la sagesse et la raison requises eu égard a la symbolique de la ville et sa place chez les trois religions célestes, poursuit le communiqué.

Il s'agit de ne pas porter atteinte à la stabilité précaire dans la région et de ne pas amenuiser l'espoir de voir se concrétiser la vision de la communauté internationale sur une solution à deux Etats.

Il a aussi souligné que le Président palestinien, Mahmoud Abbas, a contacté les chefs d'Etat des pays pays arabes ainsi que plusieurs dirigeants de part le monde pour attirer leur attention à la gravité de cette décision, soulignant que les interlocuteurs de M. Abbas ont été unanimes à dénoncer l'intention de l'administration américaine de reconnaître la ville sainte comme capitale d'Israël.

Like this: