Published: Jeu, Décembre 07, 2017
International | By Oceane Deschanel

Deux hommes accusés d'avoir fomenté l'assassinat de Theresa May

Deux hommes accusés d'avoir fomenté l'assassinat de Theresa May

Ce mercredi, trois hommes ont comparu devant un tribunal de Londres, l'un d'eux pour avoir fomenté un projet d'assassinat contre la Première ministre britannique Theresa May, un autre pour avoir voulu faire du Prince George une cible.

Un attentat visant la première ministre britannique aurait été déjoué.

Selon la chaîne télévisée Sky News, la première à avoir rapporté l'information, la menace était jugée tellement sérieuse que le directeur général du MI5, les services de renseignement intérieurs, en a informé le conseil des ministres.

Les deux suspects s'appellent Naa'imur Zakariyah Rahman, 20 ans, originaire du nord de Londres, et Mohammed Aqib Imran, 21 ans, qui vivait à Birmingham.

Sommet UA - UE à Abidjan : Renouveau du partenariat
A l'en croire, les rapportes entre les deux continents ne sont pas à ce jour déséquilibrés avec des avantages pour l'un des camps. D'ailleurs, nous ne sommes pas venus pour recevoir des leçons.

La ministre s'exprimait devant les députés après la publication d'un rapport sur la gestion des attentats par la police et le MI5, le service de renseignement britannique. D'après Sky News, cela faisait plusieurs semaines que Scotland Yard et la police du comté des West Midlands enquêtaient sur ce projet d'attentat.

Les deux terroristes envisageaient de faire exploser une bombe dissimulée dans un sac et d'actionner leur ceinture bourrée d'explosifs une fois à l'intérieur de la résidence en aspergeant les lieux d'un gaz hautement toxique pour tuer Theresa May. Une audience se tient ce mercredi à Londres.

Mardi, le porte-parole de Theresa May a dit que la Grande-Bretagne avait contrecarré neuf complots au cours des 12 derniers mois.

"Le Royaume-Uni est confronté à une menace terroriste intense, laquelle est multidimensionnelle, évolue rapidement et opère à une échelle et un rythme jamais vus par le passé", a fait savoir la police londonienne par communiqué.

Like this: