Published: Mar, Décembre 05, 2017
Financer | By Gilbert Hennequin

PSA va produire ses moteurs électriques avec un partenaire japonais

PSA va produire ses moteurs électriques avec un partenaire japonais

Elle "nous permettra de maîtriser complètement" les systèmes de traction électriques, a affirmé Patrice Lucas, directeur programme et stratégie chez PSA, lors d'une conférence de presse commune à Paris avec le patron de Nidec, Shigenobu Nagamori. La coentreprise issue de ce partenariat entre le Groupe PSA et le groupe japonais Nidec Leroy-Somer sera chargée de la Recherche et Développement, de la fabrication et de la commercialisation de moteurs électriques, principalement pour le Groupe PSA, mais également pour d'autres constructeurs automobiles.

PSA a annoncé lundi la création d'une coentreprise avec Nidec Leroy-Somer afin de rapatrier en France la production de ses futurs moteurs électriques tout en partageant avec le groupe japonais les investissements requis. Sauf que pour l'heure, le groupe ne dispose pas en interne des capacités nécessaires pour produire ses propres moteurs électriques, même si le groupe devrait produire des réducteurs dès l'année prochaine.

Le deuxième constructeur européen (Peugeot, Citroën, DS, Opel, Vauxhall), qui dispose déjà d'une gamme réduite de véhicules électriques, ne produit pas encore ces motorisations et s'approvisionne pour l'instant auprès de fournisseurs extérieurs comme la coentreprise Valeo Siemens eAutomotive.

Alors que le marché a mis le cap sur les 100 millions de véhicules produits par an dans le monde, on estime que, d'ici à 2030, près d'un véhicule vendu sur deux devrait être soit hybride, soit 100 % électriques.

L'alliance avec Nidec sera une coentreprise à 50-50 qui aura aussi vocation à fournir d'autres constructeurs que PSA, au niveau mondial.

L1 : Tenu en échec à Montpellier, Marseille quitte le podium
Mais l'OM (4e, à la différence de buts) reste à égalité de points de Monaco et Lyon , tous deux victorieux ce week-end. Ce match entre Montpellier et l'Olympique de Marseille (1-1) ne manquait pas de polémiques.

La joint-venture emploiera un peu moins d'une centaine d'ingénieurs en France pour la R&D. Pour la partie européenne, la production des moteurs sera assurée par le site PSA de Trémery en Moselle, spécialisé dans le diesel. La production pourrait représenter autour de 400 emplois. Ce partenariat s'appuiera sur l'expertise de Nidec Leroy-Somer dans le domaine des moteurs et des équipements électriques. Ces besoins seraient satisfaits par des redéploiements au sein du groupe PSA.

Rappelons que PSA prévoit que 80% des véhicules offriront une solution électrifiée d'ici 2023, en incluant les différentes formes de motorisations hybrides ou 100% électriques.

Numéro un mondial des petits moteurs de précision, Nidec cherche à se renforcer dans les machines électriques de plus grande taille, notamment dans l'automobile, et multiplie les acquisitions en ce sens.

L'équipementier japonais vise un chiffre d'affaires de 5,4 à 7,6 milliards d'euros dans le secteur automobile en 2020.

Like this: