Published: Lun, Décembre 04, 2017
International | By Oceane Deschanel

Mort à 64 ans de Patrick Henry, meurtrier du petit Philippe Bertrand

Mort à 64 ans de Patrick Henry, meurtrier du petit Philippe Bertrand

Patrick Henry avait été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité en 1977. Il souffrait d'un cancer et avait bénéficié en septembre dernier d'une suspension de peine. Ses proches "s'étaient réjouis de cette 'dernière victoire sur les murs' et conjuraient avec lui sa brièveté", a dit à l'AFP son avocat Hugo Lévy. Il avait été condamné à prison à vie pour l'enlèvement et le meurtre du petit Philippe Bertrand en 1976.

Ce crime crapuleux et cynique avait provoqué en France une émotion et une polémique considérables.

Pourtant, le parcours judiciaire de Patrick Henry apparaît comme celui d'une rédemption manquée.

Audition cruciale du suspect numéro un — Disparition de Maëlys
Car les juges ont désormais à leur disposition de nouveaux élements qui pourraient mettre à mal sa défense. Des caméras de vidéosurveillance ont filmé le principal suspect à bord de sa voiture le soir du mariage.

Le jeune représentant de commerce avait ensuite étranglé le petit garçon, avant de cacher son corps sous le lit d'une chambre d'hôtel. "La France a peur", lançait le présentateur du JT Roger Gicquel au soir de la découverte du cadavre de l'enfant, le 17 février 1976. Grâce à son avocat Robert Badinter, il avait pu échapper à la peine capitale.

Après 25 ans de prison, Patrick Henry avait obtenu la liberté conditionnelle. Mais un an plus tard, il avait commis un vol à l'étalage et il avait été arrêté en Espagne en octobre de la même année, en possessions de près de 10 kg de cannabis, ce qui l'avait ramené en prison. Il avait ensuite présenté plusieurs demandes de libération conditionnelle, sans succès jusqu'au 15 septembre.

Like this: