Published: Lun, Décembre 04, 2017
International | By Oceane Deschanel

A l'ONU, les Etats-Unis se retirent encore d'un accord international

A l'ONU, les Etats-Unis se retirent encore d'un accord international

Le président américain Donald Trump a décidé de retirer les Etats-Unis d'un pacte mondial de l'ONU visant à améliorer la gestion internationale des migrants et des réfugiés, jugé "incompatible " avec sa politique migratoire, rapporte le Monde, citant une déclaration officielle de la mission américaine auprès des Nations unies.

La présence des Etats-Unis dans ce traité n'aura donc duré qu'à peine un an, puisque les 193 membres de l'Assemblée générale de l'ONU avaient adopté à l'unanimité ce texte, appelé Déclaration de New York, en septembre 2016. Ce pacte, selon l'Organisation internationale pour les migrations (Oim), servira de cadre global de coopération internationale dans le domaine de la migration et de la mobilité humaine et sur tous les aspects des migrations internationales. Le président américain est certes revenu sur son propos, mais pour mieux insister: il veut que les autres pays payent plus, et les Etats-Unis toujours moins. Plusieurs mesures ont déjà visé le secteur de l'immigration aux Etats-Unis. Mais " l'approche mondiale de la Déclaration de New York est juste incompatible avec la souveraineté américaine ", a-t-elle expliqué.

C'est la mission américaine auprès de l'ONU, qui en a fait l'annonce samedi.

Le président de l'Assemblée générale a répondu que " les migrations sont un problème mondial qui réclame une réponse mondiale ", et que " le multilatéralisme reste le meilleur moyen pour faire face à des défis mondiaux ".

JoeyStarr, son dérapage homophobe : "Manoukian, c'est une grosse tarlouze"
Dans son autobiographie, écrite avec Philippe Manoeuvre , JoeyStarr évoque ses camarades jurés de Nouvelle Star avec tendresse. Sur Twitter , plusieurs internautes se sont insurgés de ce passage médiatique.

La première année de présidence de Donald Trump a été marquée par plusieurs retraits spectaculaires d'accords internationaux ou de projets d'accords impliquant plusieurs pays du monde.

" Aucun pays n'a fait plus que les États-Unis et notre générosité perdurera". L'Otan est obsolète, avait dit Donald Trump. Cette position est un premier pas vers une possible fin pour cet accord.

Voilà un retrait américain qui, sur la scène mondiale, chagrinera sans doute tout particulièrement António Guterres, ancien haut commissaire des Nations unies pour les réfugiés (HCR) et actuel secrétaire général de l'ONU. Après la crise des migrants et réfugiés cherchant à gagner l'Europe, le sujet a repris de l'acuité avec l'exode massive depuis août de Rohingyas de Birmanie vers le Bangladesh et des informations sur l'existence de marchés d'esclaves en Libye.

Like this: