Published: Mar, Novembre 28, 2017
Médecine | By Jean-Luc Robillard

Hyperstress. Un quart des salariés français en serait victime

Hyperstress. Un quart des salariés français en serait victime

Même si les résultats fournis par l'Observatoire de Stimulus ne peuvent prétendre fournir une image parfaite du stress au travail dans notre pays, par la taille de l'échantillon sur lequel il repose et par la variété des secteurs d'activité qu'il explore, ils donnent des indications solides sur l'une des problématiques les plus importantes auxquelles est confronté aujourd'hui le monde du travail.

Manque de temps et adaptabilité.

Il en ressort que près de 24% de ces salariés sont dans un "état d'hyperstress", un état qui met leur santé en danger.

Sous la supervision du docteur Patrick Légeron, l'étude a été menée sur 30 000 salariés, entre janvier 2013 et juin 2017 dans 39 entreprises de secteurs d'activités variés. Les professionnels de "la santé humaine et des actions sociales", des "arts, spectacles et activités récréatives", des "services" et des "activités financières et d'assurance" apparaissent souffrir davantage du stress (avec respectivement 42%, 31%, 29% et 28% de salariés en hyperstress). En revanche, pas de différence selon que les salariés sont cadres ou non.

Les secteurs les moins touchés? Tout cela accable leur quotidien au travail, et les mènent à une situation de stress.

Pierre Ménès : Après sa charge contre Elise Lucet dans TPMP, il s'excuse
Un jugement qualifié de "dur " par Cyril Hanouna et qui n'est pas en rapport avec l'opinion du public. Pour finalement s'excuser sur son compte Twitter. " Ce qu'elle fait est utile et salutaire".

Ce sont, enfin, les tranches d'âge "40-50 ans" et les "plus de 50 ans" qui sont les plus touchés par ce stress (27% et 26%) tandis que les "moins de 20 ans" sont les moins concernés (20%).

Inversement, les secteurs où l'hyperstress est le moins important sont: transports et entreposage (20%); commerce, production et distribution d'eau, assainissement, gestion des déchets et dépollution, industrie manufacturière (21%). Ils ont 7 points de plus que les jeunes.

A l'intérieur même des entreprises, un autre phénomène alerte le spécialiste de la santé psychologique au travail: les cadres et managers, jusque-là assez préservés, sont désormais autant exposés aux facteurs de stress et d'anxiété que les non-cadres et employés. Ce sont les "exigences liées au travail" qui arrivent en tête: le fait de "devoir traiter des informations complexes et nombreuses" et bien sûr, le manque de temps influent sur environ deux tiers des salariés, et avec un impact fort sur le niveau de stress.

51% des salariés connaissent peu de stress. Même chose pour la mauvaise ambiance, et le sentiment d'inutilité face du travail accompli.

Like this: