Published: Вс, Ноября 26, 2017
International | By Oceane Deschanel

Saad Hariri suspend sa démission après son retour à Beyrouth

Saad Hariri suspend sa démission après son retour à Beyrouth

Le Premier ministre Saad Hariri est revenu dans son pays et a gardé son poste à la tête du gouvernement.

"J'ai accepté cette requête", a dit M. Hariri.

Berri et Hariri sont arrivés séparément, et ont été accueillis par le ministre de la Défense du Liban, Yaacoub Sarraf, le commandant en chef de l'armée libanaise, le général Joseph Aoun, et le chef de l'état-major, le major-général Hatem Mallak.

Rappelons que le Liban était suspendu à la décision de Saad Hariri, qui devait confirmer sa démission, que le président Michel Aoun a refusé d'accepter, la tradition voulant que celle-ci soit remise par écrit et sur le sol libanais.

Le président s'est ensuite dirigé vers le podium préparé pour les trois dirigeants, où il a rejoint MM.

M. Hariri a lu un communiqué dans lequel il a annoncé qu'à la demande du président Aoun, il mettait pour l'instant sa démission en suspens.

Читайте также: Ce que l'on sait sur l'attentat dans une mosquée — Egypte

Dans son discours mercredi, il a appelé à éloigner le Liban des conflits qui déchirent le Moyen-Orient en respectant une " politique de distanciation ", une allusion claire aux interventions du mouvement Hezbollah, membre de son gouvernement, dans des guerres régionales, notamment la Syrie. Des analystes n'ont pas hésité à parler d'"exfiltration".

Une profonde crise a secoué dernièrement les relations entre l'Arabie saoudite et le Liban sur fond d'accusations mutuelles.

Ce dernier, véritable poids lourd de la politique libanaise, est le seul parti politique à ne pas avoir déposé les armes après la guerre civile (1975-1990) et son arsenal divise les Libanais.

Le geste de Saad Hariri avait également donné lieu à d'intenses consultations diplomatiques, impliquant notamment de la France qui souhaite s'ériger en puissance médiatrice sur plusieurs dossiers brûlants de la région.

M. Hariri avait déclaré qu'il allait clarifier sa position une fois de retour au pays mais il s'est pour le moment contenté de lancer un "merci" à l'adresse des Libanais à son arrivée mardi soir.

M. Aoun s'est également adressé à la Ligue arabe, qui a accusé le Hezbollah "de financer et d'entraîner des groupes terroristes" dans des pays arabes.

При любом использовании материалов сайта и дочерних проектов, гиперссылка на обязательна.
«» 2007 - 2017 Copyright.
Автоматизированное извлечение информации сайта запрещено.

Код для вставки в блог

Like this: