Published: Dim, Novembre 12, 2017
International | By Oceane Deschanel

Nouvel échange d'amabilités entre Donald Trump et Vladimir Poutine

Nouvel échange d'amabilités entre Donald Trump et Vladimir Poutine

Peu importe ce que Vladimir Poutine a glissé à l'oreille de Donald Trump, la CIA n'en démord pas.

Moscou et Washington transmettent des informations contradictoires concernant la rencontre prévue entre les deux chefs d'Etat aujourd'hui à Da Nang. Le président américain avait évoqué la possibilité d'une rencontre avec son homologue russe lors d'un entretien à la chaîne de télévision Fox News, le 2 novembre. "Il m'a dit qu'il ne s'était absolument pas mêlé de notre élection", a indiqué Donald Trump. "Nous voulons avoir des relations harmonieuses avec les États-Unis", a assuré le président russe.

Devant les auditeurs de la Coopération économique pour l'Asie-Pacifique (Apec), qui réunit 21 pays de la zone, le président américain a une nouvelle fois joué la stratégie de l'isolement face à la Corée du Nord, avec qui les tensions restent très vives. "Je pense qu'il se sent très insulté par cela, ce qui n'est pas une bonne chose pour notre pays parce qu'encore une fois, cela nous aiderait beaucoup d'avoir une relation avec la Russie pour la Corée du Nord, qui est notre plus gros problème en ce moment", a-t-il encore précisé.

Le groupe TF1 a réglé ses différends avec ses distributeurs
Ils ont annoncé la fin de leurs procédures contentieuses et la signature d'un nouvel accord de distribution. Ils ont signé un "accord de distribution global" mettant fin à leur litige, selon un communiqué commun.

Aux journalistes qui s'interrogeaient sur la valeur à accorder aux dénégations de Vladimir Poutine, le président américain a répondu que la priorité était ailleurs. "Il n'y a jamais eu d'accord pour une rencontre bilatérale officielle", a-t-il affirmé. "Vous allez commencer à parler de la Syrie et de l'Ukraine", a-t-il ajouté.

Donald Trump s'en est pris aux "fantasmes" du régime nord-coréen tout en affirmant sa position en matière de commerce lors de son discours au Vietnam, vendredi.

"Le comportement du président américain est extrêmement correct et bienveillant", a estimé Vladimir Poutine, qualifiant Donald Trump d'"homme bien élevé et d'un contact agréable".

Like this: