Published: Ven, Novembre 10, 2017
International | By Oceane Deschanel

Liban: le parti de Saad Hariri réclame son retour

Liban: le parti de Saad Hariri réclame son retour

Jeudi, le parti a appelé Saad Hariri à revenir au Liban, affirmant que sa présence est nécessaire pour "rétablir la dignité et le respect du Liban au pays et à l'étranger".

Par ailleurs, des informations publiées ce jeudi par l'agence Reuters confortent l'idée avancée par plusieurs médias et responsables libanais selon laquelle Saad Hariri, dont la famille tire sa fortune personnelle et son pouvoir politique de ses relation avec le royaume wahabite, avait été contraint de prendre cette décision et qu'il n'était pas libre de ses mouvements.

" Lorsqu'il s'est rendu en Arabie saoudite, il lui a été demandé d'y rester et ordonné de démissionner".

Suite à la démission du Premier ministre libanais, l'Arabie saoudite a appelé ses ressortissants à quitter le Liban.

Les 280 caractères sont disponibles sur Tweeter
Si la limite des caractères a été étendue, la plupart des gens sont loin d'utiliser 280 caractères . La limite étendue fait plus que de permettre aux utilisateurs d'ajouter plus de mots, cependant.

L'Arabie saoudite et des membres du Courant du futur, le mouvement de Saad Hariri, ont démenti qu'il soit en résidence surveillée. Le président libanais Michel Aoun a pour sa part expliqué qu'il attendait son retour pour décider s'il acceptait ou non sa démission.

L'Arabie saoudite a appelé jeudi ses ressortissants à quitter "le plus vite possible" le Liban, quelques jours après l'annonce depuis Riyad de la démission surprise de Saad Hariri du poste de Premier ministre libanais. "Ce n'était ni son intention, ni sa volonté, ni sa décision", a-t-il assuré dans un discours intégralement dédié à ce sujet.

Le ministère saoudien des Affaires étrangères, cité par l'agence officielle SPA, a également enjoint les Saoudiens à ne pas se rendre au Liban, sans pour autant évoquer de menace spécifique: "Vu la situation au Liban, le royaume demande à ses ressortissants en visite ou résidant au Liban de le quitter le plus tôt possible, et conseille à ses ressortissants de ne pas s'y rendre".

Like this: