Published: Mer, Novembre 08, 2017
Médecine | By Jean-Luc Robillard

Une tasse de thé peut contenir jusqu'à 17 pesticides

Une tasse de thé peut contenir jusqu'à 17 pesticides

Les révélations du magazine 60 Millions de Consommateurs, relayées par Europe 1, ont de quoi inquiéter les amateurs de cette boisson chaude.

Sur les 16 thés noirs et les 10 thés verts en sachet, de différentes marques, qui ont été analysés, absolument tous contiennent des pesticides!

Une tasse de thé peut contenir jusqu'à 17 sortes de pesticides, a révélé une étude menée par le magazine de l'association française "60 millions de consommateurs".

Sans ce lavage, les scientifiques ont donc pu repérer la présence de certains métaux nocifs pour la santé, comme l'arsenic ou encore le mercure, mais également des substances naturelles mais toxiques comme l'alcaloïde. Le journal explique que lorsqu'elles sont cueillies, les feuilles de thé ne sont pas nettoyées, pas plus que quand elles sont préparées. "Le problème que nous dénonçons, c'est qu'il n'y a pas d'encadrement réglementaire pour ces alcaloïdes, c'est-à-dire qu'il n'y a pas de valeur limite".

Deschamps va faire tourner — EdF
Il est peut-être un peu moins décisif, pas forcément au meilleur de sa forme, mais je n'ai pas d'inquiétude particulière. "Je préfère retenir sa performance et le niveau qu'il a depuis plusieurs semaines", a poursuivi Didier Deschamps .

Aussi, "lors de la récolte, si le thé est mal trié, des mauvaises herbes peuvent rester parmi les feuilles et sécréter ces substances alcalogènes qui sont cancérigènes pour l'homme", a expliqué Patricia Chairopoulos, l'une des journalistes en charge de l'enquête.

Varier les marques pour protéger sa santé. L'un de ceux testés dépasse d'ailleurs la limite autorisée "même si, globalement, les thés bio restent moins contaminés que les autres", précise Benjamin Douriez.

Les thés issus de la culture biologique ne sont pas épargnés par le phénomène et une des références étudiées contient même une quantité de pesticides qui va au-delà de la limite autorisée. La particularité du thé est que ces feuilles ne sont pas lavées pour ne pas perdre de sa saveur, ce qui expliquerait que les pesticides aient pu se retrouver dans les sachets. Mais pour éviter une consommation trop importante de produits dangereux, plusieurs spécialistes conseillent de changer régulièrement de marque de thés, une fois par mois par exemple.

Like this: