Published: Dim, Novembre 05, 2017
International | By Oceane Deschanel

Syrie : L'armée le contrôle total de Deir Ezzor

Syrie : L'armée le contrôle total de Deir Ezzor

L'armée syrienne et ses alliés russes et iraniens ont remporté une nouvelle victoire importante en délogeant l'organisation Etat islamique (EI) de la ville de Deir ez-Zor, dans l'est de la Syrie, vendredi 3 novembre.

Retranchés dans une zone à cheval entre l'est de la Syrie et l'ouest de l'Irak, les combattants jihadistes de Daesh y ont perdu, en 24 heures, deux importants fiefs. Hier, l'armée syrienne intensifiait sa campagne militaire en vue de s'emparer de la ville de Boukamal, située dans la province de Deir Ezzor tout près de la frontière irakienne.

Un Français tiré au sort va tester le revenu universel
Avec cette question, l'association "Mon Revenu de Base" risque d'attiser les convoitises. A chaque palier passé (12.000, 24.000, 48.000), un nouveau tirage au sort sera effectué.

Les unités paramilitaires du Hachd al-Chaabi ont affirmé que les djihadistes avaient "incendié des maisons de civils dans le quartier de Gaza pour brouiller la visibilité des avions".

Les djihadistes de l'État islamique contrôleraient encore environ 35 % de la province ainsi que des territoires de l'autre côté de la frontière irakienne, où les forces gouvernementales mènent elles aussi l'offensive. L'EI s'était emparé de la quasi-totalité de la province riche en pétrole de Deir Ezzor en 2014, profitant du chaos engendré par la guerre en Syrie déclenchée en 2011. Au fil des batailles, les jihadistes ont été chassés de toutes les grandes villes qu'ils avaient conquises, principalement Mossoul en Irak, reprise par les forces irakiennes, et Raqqa en Syrie, prise par la coalition arabo-kurde des Forces démocratiques syriennes (FDS). Elles ont repris un premier quartier de 50 000 habitants, mais il leur reste encore à reprendre la localité voisine de Rawa et les environs désertiques le long de la frontière poreuse avec la Syrie.Tôt ce matin, l'artillerie et l'aviation irakiennes, ainsi que les avions de la coalition internationale anti-EI emmenée par les Etats-Unis, ont pilonné des positions djihadistes dans la localité. "Ces dernières semaines, près de 350.000 personnes, dont 175.000 enfants, ont risqué leur vie pour pouvoir se mettre à l'abri et échapper à l'escalade à Deir Ezzor", selon l'ONG Save the Children. "Deir Ezzor représente la phase finale dans l'élimination totale de l'EI", a assuré l'armée syrienne.

Like this: