Published: Dim, Novembre 05, 2017
Divertissement | By Jasmine Asselineau

Nadia Daam, journaliste harcelée sur Internet et menacée jusque chez elle

Nadia Daam, journaliste harcelée sur Internet et menacée jusque chez elle

Ils sont tous journalistes et, comme une centaine de consœurs et de confrères, ils ont choisi de co-signer une tribune pour témoigner leur soutien à Nadia Daam, cette chroniqueuse qui fait l'objet de menaces depuis quelques jours.

Après le numéro anti-relous, il s'attaquent à Nadia Daam, journaliste féministe et chroniqueuse sur Europe 1. Europe 1 a également fait savoir aujourd'hui dans un communiqué qu'elle a décidé de porter plainte pour "menace de crime contre les personnes", suite aux menaces subies par sa journaliste. Et de demander à Twitter de mieux gérer les nombreuses insultes et menaces adressées à Nadia Daam, et plus largement aux militants féministes.

Attaques contre ses comptes électroniques, injures pornographiques, menaces de mort, menaces de viol, menaces sur son enfant, tentative d'intrusion à son domicile au milieu de la nuit.

Dans ses deux minutes de chronique sur Europe 1, Nadia Daam a qualifié le forum 18-25 de jeuxvideo.com de poubelle à déchets non recyclables d'Internet et ses membres de gens dont la maturité cérébrale n'a pas excédé le stade embryonnaire. "Nous (.) voulons simplement dire aux brutes qui la persécutent qu'elle n'est pas seule, que nous pensons, comme elle, qu'ils sont des êtres lâches, minables et méprisables, et que nous attendons patiemment, mais avec confiance, que la justice et la communauté même du web les mettent hors d'état de nuire", poursuivent-ils. "Et s'ils veulent frapper la nuit à nos portes, nous sommes nombreux", concluent-ils.

Partidos clave de oposición rechazan ir a elecciones — Venezuela
Asimismo, advirtió que "bastantes cupos en las cárceles hay para los criminales que pretenden incendiar Venezuela otra vez". Mientras que el presidente Nicolás Maduro prometió medidas draconianas contra quienes pretendan sabotear los comicios.

"Depuis mardi, les ressources humaines de modération ont été doublées", assure le forum. Une "attaque", coordonnée sur le forum, a en effet obligé les deux militants à suspendre temporairement la ligne. Dans une lettre envoyée à Twitter, la secrétaire d'État en charge de l'Égalité entre les femmes et les hommes rappelle au réseau social et à Webedia - l'éditeur du forum 18-25 de jeuxvideo.com - que la provocation à la haine et à la violence tout comme l'injure publique sont des délits punis par la loi. Nous condamnons évidemment ce qui relève de l'illégal, et nous collaborons très régulièrement avec la police.

Insuffisant aux yeux de Nadia Daam qui lui reproche de de ne "jamais bouger le petit doigt" pour contrôler ces abus.

Précisant que le directeur de Webedia, société propriétaire de jeuxvideo.com, a "délivré son accord de principe" pour que les "principaux acteurs du secteur numérique, réseaux sociaux et forums" se réunissent, Marlène Schiappa a demandé à Twitter d'agir.

Like this: