Published: Sam, Novembre 04, 2017
Sport | By Vanessa Beaulieu

Catalogne: huit ex ministres placés en détention provisoire


Parmi ces huit responsables indépendantistes figure Oriol Junqueras, numéro deux du président destitué.

Il a demandé une mesure de libération sous caution de 50.000 euros pour le neuvième, Santi Vila, qui a démissionné de l'exécutif régional de Catalogne avant le vote de la déclaration unilatérale d'indépendance et milite depuis pour une solution négociée avec le gouvernement. Elle aurait aussi lancé un mandat d'arrêt européen contre l'ex-président Carles Puigdemont, actuellement en Belgique.

Cependant, le parquet a porté plainte pour organisation d'une insurrection et détournement de fonds publics contre les anciens membres du ministère de l'Education du Présidium du Parlement.

La décision de détenir provisoirement mes clients est absolument non-motivée et disproportionnée. Cela dit, mes clients sont sereins et ils appellent au calme.

Plainte contre l'ex-directeur de la rédaction de France 2 — Harcèlement
Contactées par BuzzFeed News , elles acceptent de briser le silence sous couvert d'anonymat. Devant son refus, Monier aurait été menaçant.

Carles Puigdemont est lui-même désormais visé par un mandat d'arrêt européen, affirme son avocat à la télévision flamande.

A Barcelone, plusieurs centaines de personnes se sont réunies dès 18h au parc de la Ciutadella où se trouve le Parlement catalan, rapporte notre correspondante sur place, Leticia Farine.

En attendant, il a estimé qu'il faut "ralentir" le processus d'indépendance de sa région pour "éviter la violence" et justifié sa présence en Belgique: il veut travailler, avec d'autres membres de son exécutif, dans "la capitale de l'Europe", "comme gouvernement légitime". On a entendu ça et là "Puigdemont président", "vous n'êtes pas seuls", "pas de retour en arrière", "Dehors la justice espagnole " ou encore "Grève générale ".

Like this: