Published: Mer, Octobre 18, 2017
Financer | By Gilbert Hennequin

Augmentation du nombre des abonnés au 3e trimestre — Netflix

Augmentation du nombre des abonnés au 3e trimestre — Netflix

Pour autant 850.000 sont américains, ce qui n'est pas négligeable dans un environnement où ses concurrents du streaming se montrent de plus en plus agressifs et où quelque 900.000 abonnés aux bouquets de chaînes offerts par les cablo-opérateurs comme Comcast, résilient leur contrat tous les trimestres.

Dans le même temps Netflix annonce un bond de 30% de son chiffre d'affaires au cours du troisième trimestre alors que ses profits font plus que doubler pour atteindre 130 millions de dollars. En un trimestre Netflix parvient donc à grandir dans une proportion qui dépasse la totalité des abonnés d'un de ses rivaux le mieux équipé en programmation originale, puisqu'il s'appuie sur les productions des studios Warner pour le cinéma et la télévision. De début juillet à la fin de septembre, la boîte a gagné 5,3 millions d'abonnés en plus.

Estimant que sa croissance est entre autres due à " un fort appétit " pour ses séries et films originaux, Netflix prévoit de booster son budget consacré aux créations originales en 2018.

Malte : une blogueuse sans peur assassinée
Juste avant son assasinat, Daphne Caruana Galizia avait posté un article sur son blog relatant une affaire de corruption impliquant un politicien maltais.

La pertinence de la stratégie de Netflix devrait de toute façon s'auto-renforcer dans les mois à venir. Si le leader de la vidéo à la demande a déboursé la bagatelle de 6 milliards de dollars en 2017, il compte consacrer entre 7 et 8 milliards de dollars à la production de contenus l'année prochaine.

Adam Sandler, Noah Baumbach, Dustin Hoffman, Grace Van Patten, Scott Stuber, vice-président des films originaux de Netflix, et Ted Sarandos, directeur des contenus de Netflix, lors d'une projection spéciale des Nouvelles Meyerowitz au DGA Theatre le 11 octobre 2017 à Los Angeles, Californie. Plusieurs opérateurs réfléchissent ainsi à revoir leur collaboration avec la plateforme de streaming. Et les activités du groupe semblent très bien se porter. Désireuse de lancer la sienne, Disney a par exemple déjà annoncé son intention de de ne plus fournir à Netflix les titres de ses catalogues Marvel et LucasFilm. Toutefois la tendance à long terme est claire: "notre avenir réside dans la production de contenu original", a-t-il résumé.

Like this: