Published: Dim, Octobre 15, 2017
Médecine | By Jean-Luc Robillard

La nouvelle formule mise hors de cause après enquête de l'ANSM — Levothyrox

La nouvelle formule mise hors de cause après enquête de l'ANSM — Levothyrox

Aucune indemnisation des patients n'est pour l'instant prévue.

D'après les enquêteurs, la source des effets indésirables ressentis par les patients n'est pas la nouvelle formule du Levothyrox. "Au total 14633 signalements d'effets secondaires plus ou moins graves ont été répertoriés ces 6 derniers mois par centres régionaux de pharmacovigilance (CRPV), " permettant l'analyse de 5062 cas " considérés comme graves, avec des " conséquences sur la vie familiale, professionnelle ou sociale", indique un communiqué de l'agence. "Tout changement de spécialité ou de formule peut modifier l'équilibre hormonal et nécessiter un réajustement du dosage" qui peut prendre "un certain délai". En parallèle, l'ANSM a lancé une étude de pharmacoépidémiologie pour étudier les effets du changement de formule sur l'ensemble des patients traités. Le nombre de cas est impressionnant, mais il ne correspond pourtant qu'à 0,6% de tous les patients traités par Levothyrox en France (2,6 millions de personnes). Sur ces 5.062 cas, quatre sont des décès, mais "le lien avec Levothyrox n'est pas établi", est-il précisé dans le rapport de l'enquête, mis en ligne sur le site de l'ANSM.

Les premières conclusions suggèrent que la nouvelle formule n'est pas directement en cause dans la survenue des effets les plus fréquemment rapportés, à savoir: la fatigue, les maux de tête, l'insomnie, les vertiges, les douleurs articulaires et musculaires et la chute de cheveux.

Voiture de police incendiée : sept personnes condamnées, jusqu'à 7 ans de prison
Un policier est frappé, à coups de poing lorsqu'il est encore dans sa voiture, à coups de barre métallique ensuite. Peu convaincant pour le président du tribunal puisqu'il écope de 5 ans de prison (dont 4 ans et demi avec sursis).

Citant en exemple le site Dokteronline, l'enquête du Parisien révèle que l'on peut se procurer "en ligne " et "sans ordonnance " ce qui est présenté comme de l'Euthyrox 100 mcg, nom européen du comprimé de Merck, équivalent à l'ancienne formule du Levothyrox.

Par ailleurs, l'Agence indique que le L-Thyroxin Henning (laboratoire Sanofi), médicament destiné à offrir une alternative aux patients qui ne supportent pas le nouveau Levothyrox, sera disponible le 16 octobre (et à partir du 23 dans les territoires d'Outre-Mer selon le laboratoire).

Bien que l'ancienne formule du Levothyrox soit de nouveau accessible en pharmacie, son stock limité n'aide pas à calmer les esprits. L'ANSM rappelle toutefois que "les patients qui ne rencontrent pas de problème avec la nouvelle formule du Levothyrox du laboratoire Merck ou qui sont stabilisés ou en cours de stabilisation avec celle-ci ne doivent pas changer de traitement", sous peine de courir à nouveau le risque d'être victime d'effets indésirables liés à un déséquilibre thyroïdien.

Like this: