Published: Ven, Octobre 13, 2017
Financer | By Gilbert Hennequin

La taxe foncière a explosé de 14% depuis 5 ans

La taxe foncière a explosé de 14% depuis 5 ans

D'ailleurs, sur les 50 plus grandes villes de France, 32 ont ainsi gardé une taxe foncière identique à celle de 2016, et deux ont même baissé cet impôt (Marseille et Caen).

En ce qui concerne l'année qui s'achève l'Observatoire note que: " Les premiers chiffres disponibles pour 2017 illustrent un effort de modération de la part des départements et des grandes villes (la taxe foncière y augmente de 0,97 % en un an, contre 3,78 % entre 2015 et 2016). Selon les premiers chiffres de cette année, la taxe foncière a augmenté de 0,97 % en un an, contre 3,78 % entre 2015 et 2016.

La campagne de la Manif Pour Tous fait débat — PMA/GPA
Elle dénonce également " une polémique qui a pour objectif d'éviter le cœur du sujet, qui est l'enfant ". Invité de RMC ce lundi 9 octobre, Luc Carvounas a également critiqué la campagne de La Manif pour tous .

Certains propriétaires sont plus mal lotis que d'autres. Selon le document, publié sur son site, cet impôt a grimpé de 14,01 % en moyenne sur le territoire français entre 2011 et 2016. Donc, afin de boucler leur budget, les collectivités locales qui perçoivent les taxes d'habitation pour le résiduel et puis les taxes foncières vont devoir augmenter leur taux pour boucler les budgets et donc le porte-monnaie des propriétaires sera la variable d'ajustement des budgets locaux. La ville du Nord est suivie d'Argenteuil (+ 23,30 %), Nantes (+ 20,75 %), Créteil (+ 20,43 %) et Saint-Denis (+ 20,37 %). Cette addition donne le montant brut de la taxe foncière, auquel il faut ajouter les frais de gestion prélevés par l'Etat pour atteindre le montant net de taxe foncière, dont les contribuables doivent s'acquitter avant le 15 octobre, pour rappel. "Les collectivités ont tendance à augmenter d'année en année leur taux d'imposition, constate Jean Perrin, président de l'UNPI". De plus, suite à une initiative de la députée socialiste Valérie Rabault, les valeurs locatives sont désormais revalorisées en fonction des indices des prix à la consommation, et non plus sur une inflation supposée.

Like this: