Published: Jeu, Octobre 12, 2017
International | By Oceane Deschanel

Attaque de Marseille : Le frère de l'assaillant arrêté en Italie

Attaque de Marseille : Le frère de l'assaillant arrêté en Italie

Un autre frère du tueur, Anis Hanachi, qui a combattu dans les rangs de l'Etat islamique en Syrie, a été interpellé samedi à Ferrare, dans le nord de l'Italie, à la suite d'un mandat d'arrêt international délivré par les autorités françaises. Une soeur et un frère du Tunisien, qui avaient été placés en détention préventive vendredi en Tunisie, ont été relâchés mardi par le le pôle judiciaire antiterroriste.

Selon l'agence de presse italienne Ansa, qui se réfère au journal italien La Provincia di Como, les individus interpellés dans un centre d'accueil de Chiasso seraient des requérants d'asile tunisiens liés à Ahmed Hanachi.

Avant-dernier d'une fratrie de cinq, Ahmed Hanachi a passé la majorité de sa vie adulte entre France et Italie et avait vécu plusieurs années à Aprilia, au sud de Rome.

Le parvis de la gare Saint-Charles bouclé, dimanche 1er octobre. Ils ont été entendus par le pôle judiciaire antiterroriste, a indiqué son porte-parole Sofiène Sliti. "En l'état, son rôle dans l'attentat de Marseille, si rôle il y a, n'est pas clair", a indiqué Cathy Maret, directrice de la communication de Fedpol. "L'homme est connu des services de police étrangers pour ses liens avec la mouvance terroriste jihadiste".

La Syrie s'arrête face à l'Australie
Laissé progressivement en-dehors des 23 à l'automne 2016, l'historique N.4 australien a complètement retourné la situation. C'est le vétéran australien Tim Cahill , 37 ans, qui a mis un point final à l'épopée syrienne avec un doublé (13e, 109e).

Anouar Hanachi et sa femme ont été placés en détention en vue de leur expulsion vers leur pays d'origine. Ce dernier est accusé de "complicité et de participation à une association terroriste".

Son père Noureddine avait affirmé à l'AFP la semaine passée qu'Ahmed était "peut-être sous l'emprise de la drogue" lors de son acte, peinant à croire qu'il puisse être radicalisé.

Il s'agit de Moez et Amina Hanachi, qui vivent en Tunisie, selon une source proche de la famille.

Like this: