Published: Mer, Octobre 11, 2017
International | By Oceane Deschanel

Sursaut de la nation espagnole sur Orange Actualités — Catalogne

Sursaut de la nation espagnole sur Orange Actualités — Catalogne

La France et l'Allemagne ont exprimé leur soutien à l'unité du pays.

"Sur TV3, le chef du gouvernement catalan a regretté que le gouvernement central de Madrid n'ait pas fait des gestes pour le dialogue".

Un référendum jugé illégal par Madrid s'est tenu le 1er octobre en Catalogne. Nous formons tous un peuple unique, et nous devons continuer à être unis.

Le gouvernement espagnol a aussitôt insisté auprès de l'AFP qu'une médiation avec Carles Puigdemont, le leader séparatise, n'était "pas envisageable". Le président catalan n'a pas fourni plus de détails sur les projets de son gouvernement dans les heures qui viennent.

"La fin du silence", titre le Periódico de Catalunya dans une double une lundi 9 octobre, au lendemain de la manifestation contre l'indépendance de la Catalogne dans les rues de Barcelone.

Le gouvernement catalan risque de plonger la Catalogne dans une crise économico-sociale sans précédent.

Estimant l'avoir emporté avec 90,18 % de oui à l'indépendance, les séparatistes menacent de faire sécession dans les jours qui viennent. L'intéressé a été jusqu'à remettre son sort entre les mains des plus extrémistes du mouvement anticapitaliste Candidature d'unité populaire (CUP).

Mais ils sont soumis à de fortes pressions pour renoncer à la déclaration unilatérale d'indépendance. "La première conséquence serait automatiquement la sortie (de la Catalogne) de l'Union Européenne", a déclaré la secrétaire d'Etat français aux Affaires Européennes".

Jean-Luc Lahaye : Sa réplique déplacée supprimée de "Stars 80, la suite"
Et son interlocuteur de lui répondre: "Ah mais t'inquiète pas, elles vont venir, hein!" Mais à cette heure-ci elles sont au lycée. Pour autant, le chanteur reste à l'affiche du film.

- La Catalogne est-elle préparée à être indépendante?

Malgré un appel au dialogue de la Commission européenne mercredi, Carles Puigdemont a surenchéri mercredi soir en adressant un message au roi Felipe VI, qui avait accusé les autorités catalanes de manifester une "déloyauté inadmissible " dans un discours rare et particulièrement sévère, mardi. Il pourrait proclamer unilatéralement l'indépendance de la Catalogne en s'appuyant sur les résultats du référendum du 1er octobre.

"Bien sûr qu'on est touché: il y a une diminution de l'appétit pour l'achat d'appartements, maintenant les gens réfléchissent à deux fois avant d'investir, ils attendent de voir", constate Pedro Gomez, d'une agence immobilière barcelonaise. Le taux de participation au scrutin s'est établi à 43,03%.

Mais, surtout, alors que l'UE n'avait cessé de flatter les tendances indépendantistes pour affaiblir l'état-nation, son principal rival (non seulement en Espagne, mais partout en Europe), elle est aujourd'hui d'une discrétion de rosière. L' IBEX a touché une hausse de la semaine.

En revanche, Carles Puidgemont a indiqué qu'il souhaitait tempérer la situation en suspendant la déclaration d'indépendance pour laisser place au dialogue avec Madrid.

Les indépendantistes ont-ils été surpris par la mobilisation des opposants à l'indépendance, dimanche? "Nous devons en parler", a-t-il déclaré.

Jusqu'au bout, le président régional aura laissé durer le suspense, repoussant la session pour tenter de concilier les différentes tendances au sein du camp indépendantiste.

Like this: