Published: Sam, Octobre 07, 2017
International | By Oceane Deschanel

Le chef de la police catalane devant la justice à Madrid — Catalogne

Le chef de la police catalane devant la justice à Madrid — Catalogne

Il nous faut " revenir à la sérénité et pour résumer, dire 'cessez-le-feu'.

À l'attention de son propre camp indépendantiste, qui envisage une déclaration unilatérale d'indépendance la semaine prochaine, il a appelé à " réfléchir et savoir clairement si la précipitation ne risque pas d'abîmer le rêve et de gâcher un projet (d'indépendance) n'ayant jamais été si proche ".

Le gouvernement espagnol appelle les indépendantistes catalans à dissoudre leur parlement et à convoquer des élections dans la région, afin de surmonter la crise entre Madrid et Barcelone. Tout en affirmant son intention "de mettre en œuvre les résultats du référendum ".

Seuls 42,3 % des 5,3 millions d'électeurs auraient participé à cette consultation boycottée par les partis d'opposition et que les forces de l'ordre sont parvenues à empêcher par endroits. Alors qu'il devait intervenir lundi devant le parlement régional pour s'exprimer sur les suites du référendum, Carles Puigdemont a annoncé repousser son allocution à mardi. "Le collectif "¿Hablamos?" (On parle?), a de son côté lancé un appel au dialogue devant différentes mairies d'Espagne. "Pour dialoguer il faut rester dans la légalité", a aussi déclaré jeudi Mariano Rajoy ce qui a été rappelé par le porte-parole du gouvernement vendredi.

L'instabilité dans cette région alarme les Espagnols, mais aussi l'Europe.

Il ne semble plus chercher à tout prix à maintenir la séance de lundi.

Le préfet de région, principal représentant de l'État en Catalogne, a pour la première fois présenté des excuses vendredi au nom de ses agents.

Des bombes artisanales à Paris : Cinq personnes ont été interpellées
Selon un article de LCI, le choix de ce cossu immeuble reste un mystère. "En vain", a relevé une source proche de l'enquête. Agés de 29 à 31 ans, ils sont domiciliés en Essonne (Arpajon et Draveil) et dans le Val de Marne (Villejuif).

Quatre personnes sont poursuivies: Josep Luis Trapero, chef des Mossos d'Esquadra, la police catalane, Teresa Laplana, une autre responsable de cette police, Jordi Sanchez et Jordi Cuixart, présidents de deux puissantes associations séparatistes, l'Assemblée nationale catalane (ANC) et Omnium. Et les deux indépendantistes ont appelé au dialogue.

Depuis le début de la crise, la justice a réagi avec fermeté.

La Cour constitutionnelle espagnole a suspendu jeudi la séance parlementaire prévue lundi au parlement catalan sur les résultats du référendum d'autodétermination interdit, au cours de laquelle une déclaration d'indépendance était envisagée.

Jeudi, c'est Banco Sabadell, deuxième banque de Catalogne qui a annoncé le transfert de son siège social à Alicante, dans le sud-est du pays, après la dégringolade de son cours en Bourse.

Il veut lancer le processus menant à l'indépendance de la Catalogne.

Une telle suspension échaufferait encore davantage les esprits en Catalogne, où les violences survenues lors de heurts entre policiers et manifestants le jour du référendum ont suscité la colère.

Like this: