Published: Jeu, Octobre 05, 2017
Financer | By Gilbert Hennequin

Nicolas Hulot veut surtaxer les logements mal isolés. Qu'en pensez-vous?

Nicolas Hulot veut surtaxer les logements mal isolés. Qu'en pensez-vous?

"Des exigences délirantes" pour la fédération des propriétaires.

Après la carotte (prime à la casse étendue, chèque énergie, coup de pouce pour changer de chaudière.), le bâton.

Après avoir touché au CITE, Nicolas Hulot s'attaque désormais aux "passoires thermiques". Concrètement, le gouvernement souhaiterait taxer les propriétaires d'un logement dont les performances énergétiques sont jugées insuffisantes du fait d'une mauvaise isolation ou d'un système de chauffage obsolète ou polluant. "Rien n'est arrêté", indique le cabinet de Nicolas Hulot, tout en affirmant que "nous sommes dans une logique d'incitation, pas de coercition. L'idée, c'est d'accompagner les propriétaires qui souhaitent faire des travaux par des dispositifs d'accompagnement, mais aussi de dire clairement que les propriétaires ont la responsabilité de faire des travaux ".

Par ailleurs, Jean Perrin dénonce un " acharnement " et réclame " l'amendement de cette note délirante. "Cette réflexion de long terme" se poursuivra dans le cadre d'une concertation avec le secteur, lancée d'ici la fin de l'année, ajoute-t-on dans l'entourage du ministre.

Edouard Philippe sera-t-il exclu de LR ce soir?
Des discussions sont toujours en cours pour les situations d'Edouard Philippe, Thierry Solère et Bruno Le Maire, précise Le Parisien .

Un "passeport énergétique" pourrait en outre être imposé aux logements considérés comme des "passoires énergétiques", c'est-à-dire les habitations mal isolées et très énergivores.

Autre piste envisagée: rendre obligatoires les travaux de rénovation énergétique avant toute vente immobilière à moins de voir les droits de mutation (taxe sur les transaction immobilière) augmenter.

Et d'ajouter: " Enfin s'il s'agit d'un logement locatif, les coûts de chauffage pourraient être partagés entre le propriétaire et le locataire s'ils sont trop élevés à cause du manque de performance énergétique du logement. Une bien mauvaise nouvelle pour les propriétaires eux, qui n'ont eux de cesse, par la voix de leur fédération, de réclamer leur baisse, comme l'avait annoncé, pendant la campagne présidentielle, le candidat Macron.

Like this: