Published: Mer, Octobre 04, 2017
Médecine | By Jean-Luc Robillard

Perquisition au siège du laboratoire Merck à Lyon — MANQUE RUB----Levothyrox

Perquisition au siège du laboratoire Merck à Lyon — MANQUE RUB----Levothyrox

Le laboratoire allemand fabrique en effet ce médicament contre la thyroïde dont la nouvelle formule fait l'objet de plaintes depuis plusieurs mois concernant de lourds effets secondaires. "Toutefois, nous ne savions pas que la perquisition aurait lieu ce jour", nous indique Merck.

Le laboratoire a confirmé que cette perquisition, "attendue" selon la direction, était en cours et que les équipes y contribuaient "activement".

Menée dans le cadre d'une enquête préliminaire ouverte le 15 septembre pour "tromperie aggravée, atteintes involontaires à l'intégrité physique et mise en danger d'autrui", la perquisition est conduite par l'office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et la santé publique.

Ce qu'il faut retenir du passage d'Édouard Philippe sur France 2
Il en profite pour glisser un petit taquet à un des ses anciens collègues de Les Républicains . Je ne vois pas ce que ça enlève mais je suis tout à fait prêt à en discuter.

"Je prends du Levothyrox depuis des années et j'étais parfaitement équilibrée", explique encore Jeannine. "À ce jour, avec la nouvelle formule, je perds mes cheveux et j'ai des crampes nuit et jour".

L'ancienne version du Levothyrox était de nouveau disponible lundi, mais en quantité très limitée, au risque de provoquer une pénurie.

Au total, trois millions de patients prennent du Levothyrox en France (premier marché mondial) pour soigner l'hypothyroïdie ou après une opération de cancer de la thyroïde.

Like this: