Published: Sam, Septembre 30, 2017
High-Tech | By Mathis Berlioz

La fusée interplanétaire de SpaceX pour voyager... sur Terre

La fusée interplanétaire de SpaceX pour voyager... sur Terre

Le génial Elon Musk s'exprimait il y a quelques heures lors d'un congrès mondial d'astronautique qui rassemblait jusqu'à vendredi 4 000 experts à Adélaïde, en Australie.

Apple échange Bing contre Google
Et toujours selon cet analyste, le nouveau paiement de Google pourrait s'élever à 3 milliards de dollars. Cette décision d'Apple permet à Google de sécuriser une source de trafic (et de revenus).

Elon Musk a expliqué: " Nous voulons avoir un seul système. Un modeste projet baptisé du doux nom de "Big Fucking Rocket". Le contexte prend forme avec une conférence pour présenter les défis que souhaitent relever la société spatiale SpaceX dans les années à venir en terme de transports et d'habitation sur la Lune et Mars. L'homme d'affaires, également fondateur du constructeur d'automobiles électriques Tesla, a l'ambition de révolutionner les voyages dans l'espace en réduisant considérablement les coûts. Il compte aussi transporter les gens sur Terre en des temps records. Ainsi, il espère déposer d'ici cinq ans deux vaisseaux-cargo sur Mars (pour rechercher une source d'eau et installer une usine de production de propulseurs à proximité) puis, deux ans plus tard, faire atterrir (verticalement) le premier équipage (d'une centaine de personnes), à bord d'une navette de 48 m de long offrant un volume pressurisé de 825 m -davantage qu'un A380. Les fusées étant réutilisables, elles seront le moyen de faire des aller-retours vers la Lune afin de pouvoir profiter des financements des missions vers cet astre, il compte proposer les envois de satellites les moins chers du marché, de proposer des croisières spatiales et mieux les fusées de SpacesX deviendront le moyen de transport le plus rapide du monde. Il sera suivi d'un vol " habité " en 2024. Il promet également d'assurer la liaison de Hong Kong à Singapour en 22 minutes, celle de Los Angeles à Toronto en 24 minutes, et celle de Bangkok à Dubaï en 27 minutes. "Si vous pouvez prendre un vaisseau pour aller sur Mars, pourquoi ne pas prendre le même vaisseau pour voyager sur la Terre?", s'est-il demandé. Il n'y a pas de météo et on peut gagner des destinations longue distance en moins d'une demi-heure.

Like this: