Published: Dim, Septembre 24, 2017
International | By Oceane Deschanel

Spéculation autour d'un séisme en Corée du Nord

Spéculation autour d'un séisme en Corée du Nord

Le centre chinois de veille sismique avait annoncé plus tôt avoir enregistré un séisme d'une magnitude de 3,4 en Corée du Nord et laissé entendre qu'il pouvait avoir été provoqué par une explosion.

"Une des meilleures méthodes consiste à examiner les ondes sismiques ou les ondes acoustiques sismiques".

SEOUL, Corée, République de - Un tremblement de terre d'une magnitude de 3,4 a été détecté samedi en Corée du Nord, près du site où le régime de Pyongyang a mené des tests nucléaires récemment.

Le séisme a été localisé dans le comté de Kilju dans la province de Hamgyong où est situé le centre nucléaire nord-coréen de Punggyeri, indique l'agence météorologique sud-coréenne. Début septembre, un séisme avait déjà été provoqué par une probable explosion. Dans le cas présent, il n'y en a aucune.

Le Barça condamne l'entrave au "droit à décider" — Référendum en Catalogne
Le gouvernement catalan a toutefois confirmé l'arrestation de Josep Maria Jové, le secrétaire général des affaires économiques. Des bousculades ont suivi entre policiers et manifestants. " Nous voterons pour être libres ", lisait-on sur des pancartes.

L'Organisation du Traité d'interdiction complète des essais nucléaires (CTBTO) a indiqué quant à elle qu'elle analysait cette " activité sismique hors de l'ordinaire ". Ces dernières leur ont permis de conclure à l'origine naturelle du séisme.

L'agence Chine nouvelle rapporte, pour sa part, que l'épicentre se situe quasiment au même endroit que celui du séisme du 3 septembre qui s'est révélé être un essai nucléaire.

Les sanctions s'intensifient contre Pyongyang et le 23 septembre, la Chine a fait savoir qu'elle bloquerait certaines de ses exportations à destination de la Corée du Nord, conformément à la résolution.

Like this: