Published: Mer, Septembre 13, 2017
Médecine | By Jean-Luc Robillard

Schiappa : "Rien ne nous empêche d'ouvrir la PMA"... mais pas avant 2018

Schiappa :

Et de préciser: "Evidemment, le président tiendra son engagement d'ouvrir la PMA à toutes les femmes pendant le quinquennat".

Ce mardi 12 septembre, la secrétaire d'Etat chargée de l'Egalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa a annoncé sur RMC et BFMTV que l'Etat souhaite créer une infraction afin de pouvoir sanctionner les harceleurs de rue.

"La France est prête", avait alors estimé la ministre de la Santé Agnès Buzyn, qui avait également désigné les lois de bioéthique comme le véhicule probable de cette réforme. Ainsi Mme Schiappa s'est-elle défendue de vouloir " préjuger du débat parlementaire ".

Devant l'inquiétude des associations, financées par près des deux-tiers du programme 137, Marlène Schiappa avait assuré que les subventions aux associations luttant contre les violences sexistes et sexuelles "ne baisseraient pas d'un euro".

" Ouvrir la PMA à toutes les femmes est une question de justice sociale ", a-t-elle en outre ajouté, pointant du doigt le fait que de nombreuses femmes sont contraintes de se rendre à l'étranger pour réaliser l'opération, une opération coûteuse qui n'est accessible qu'à celles qui en ont les moyens financiers.

Marlène Schiappa secrétaire d'état chargé de l'égalité entre les femmes et les hommes
Marlène Schiappa secrétaire d'état chargé de l'Egalité entre les femmes et les hommes

En juin dernier, le Comité consultatif national d'éthique s'est prononcé pour l'ouverture de la PMA aux femmes célibataires et couples de femmes.

Marlène Schiappa a situé sa déclaration dans la perspective du débat de révision des lois de bioéthique, prévu en 2018.

Marlène Schiappa, la Secrétaire d'État chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes, annonce ce mardi matin que la PMA sera ouverte à toutes les femmes à partir de 2018. "Il y a un risque d'entraîner Emmanuel Macron dans un piège sociétal", a-t-elle déclaré à l'AFP.

Il s'agissait d'une promesse de campagne du candidat Macron.

On se souvient qu'interrogés sur le JIM en 2012, une très large majorité de professionnels de santé (74 %) s'était opposée à l'idée d'un accès à la PMA pour les couples homosexuels féminins. Elles doivent être précédées d'un débat public, organisé par le Comité consultatif national d'éthique (CCNE), sous forme d'états généraux donnant la parole à des scientifiques, des juristes, des sociologues et des citoyens.

L1 (J5) / Marseille - Rennes : Les supporters haussent le ton
Après le 6-1 subi à Monaco et malgré la trêve internationale, l'OM enchaîne par une lourde défaite à domicile. La formation de Rudi Garcia est 10e avec 7 points, alors que Rennes est 14e avec 5 unités de moins.

Like this: