Published: Mar, Septembre 12, 2017
International | By Oceane Deschanel

Une famille aurait été agressée pour ses croyances juives — Seine-Saint-Denis

Une famille aurait été agressée pour ses croyances juives — Seine-Saint-Denis

Le mari, Roger Pinto, président de l'association juive SIONA, alerté par par les cris de son épouse est aussitôt maîtrisé par les agresseurs qui lui assènent des coups violents au corps et au visage, tandis que d'autres jettent la femme à terre et la battent " indique un communiqué du BNVCA, le Bureau National de Vigilance contre l'Antisémitisme. Et après, il y a tout un déroulé d'événements qui a duré très très longtemps. "Le deuxième m'a donné des coups de pied donc j'ai encore des traces", confie-t-elle. "(.) Vous êtes juifs donc vous avez de l'argent", selon leur avocat.

"On m'a donné un coup sur la tête". Je suis tombé et ils sont restés pendant une dizaine de minutes à me taper dessus. A son réveil, l'octogénaire dit avoir entendu ces paroles: "Vous êtes juifs, nous savons que les Juifs ont beaucoup d'argent et vous allez nous donner ce que vous avez". "On n'avait qu'une peur, c'est qu'ils ne croient pas qu'on leur avait tout donné et qu'ils mettent leurs menaces à exécution ", a déclaré Roger Pinto à RTL. Une enquête a été ouverte pour séquestration, vol et extorsion en réunion avec violences et en raison de la religion des victimes.

M. Pinto continue: "Les trois hommes avaient un tournevis et un couteau à la main dont ils nous menaçaient en permanence". Et ça, c'était insupportable.

Éliminatoires du Mondial 2018 : Côte d'Ivoire / Gabon
Tout reste possible pour atteindre la première place du groupe , tandis que les gabonais doivent encore affronter les maliens et les marocains en octobre.

Les agresseurs ont vraisemblablement trouvé ce qu'ils étaient venus chercher, le BNVCA ajoutant ainsi qu'ils sont repartis avec des "bijoux, des sommes d'argent en espèces et les cartes de crédit de la famille" qu'ils avaient réclamés à cette dernière. Ils sont actuellement recherchés par les forces de l'ordre. De son côté, le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb n'a pas caché son indignation notamment face à la motivation de cet acte lâche qui, selon lui, semble être en rapport avec la religion des victimes.

"Les stéréotypes antisémites qui auraient guidé les auteurs ajoutent à la gravité de l'agression déjà odieuse par elle-même", a affirmé dans un communiqué la Ligue des Droits de l'Homme, condamnant "avec la plus grande fermeté" cette "agression violente". "Cet acte odieux est bien la preuve si besoin en est, que les juifs de France sont particulièrement menacés dans la rue et depuis quelque temps au sein même de leur domicile ce qui est encore plus inquiétant", a dénoncé le Président du Crif, Francis Kalifat cité par Europe1.

Like this: