Published: Lun, Septembre 11, 2017
International | By Oceane Deschanel

Le gouvernement rejette l'offre de cessez-le-feu des rebelles Rohingya — Birmanie

Le gouvernement rejette l'offre de cessez-le-feu des rebelles Rohingya — Birmanie

Le mouvement armé affirme vouloir ainsi favoriser l'arrivée de l'aide humanitaire.

Le 25 août dernier, ces rebelles avaient attaqué des postes de police dans la région de l'Arakan.

Les Rohingyas, une minorité musulmane vivant dans une Birmanie majoritairement bouddhiste, sont opprimés depuis des décennies.

VIDEO- Qui sont les Rohingyas

De très nombreux membres de cette communauté ont fui l'opération de l'armée birmane. Les deux pays ont une frontière longue de 278 kilomètres, et un quart de celle-ci est constituée par la rivière Naf. Certains arrivent également avec des blessures par balles.

Au total, on estime qu'entre les violences d'octobre qui avaient poussées 87.000 personnes à fuir et les troubles actuels, près du tiers des Rohingyas de Birmanie (estimés à un million) sont désormais au Bangladesh.

"Notre politique n'est pas de négocier avec les terroristes", dit un porte-parole de la dirigeant Aung San Suu Kyi sur Twitter. Plus de 125.000 Rohingyas ont ainsi trouvé refuge au Bangladesh voisin.

"Rien n'est arrêté": Castaner modère les propos de Macron sur la SNCF
La ministre des Transports Élisabeth Borne a également souligné auprès de l'AFP qu'aucune décision n'avait été prise. Il s'agissait d'une des propositions de campagne du président.

Like this: