Published: Ven, Septembre 08, 2017
Financer | By Gilbert Hennequin

"Rien n'est arrêté": Castaner modère les propos de Macron sur la SNCF


A court terme, il a mis l'accent sur la suppression à partir de l'an prochain des régimes spéciaux de retraite, dont bénéficient notamment les cheminots. "Ce qui a été acquis dans les régimes passés reste acquis et vous cotisez à un nouveau régime".

Face à ces agents SNCF, à bord du premier train de la ligne à grande vitesse Le Mans-Rennes, le chef de l'Etat a précisé son souhait de réformer le régime spécial de retraite des cheminots, de mettre fin au monopole de la SNCF et de s'attaquer à la dette croissante de la société. La SNCF est plombée par sa dette: 7,9 milliards d'euros pour SNCF Mobilités, 44,9 millions pour SNCF Réseau.

Xbox One : vers l'adoption du duo clavier + souris
De nombreuses personnes m'ont tweeté 'vous ne pouvez pas faire cela au nom de l'équité', et nous le comprenons. De son côté, Microsoft annonce l'arrêt de la production de la Xbox One , la console sortie en 2013.

"Nous demandons à la SNCF d'aller plus loin sur les réformes, le statut, la mobilité, le régime de retraite". "Je pense que c'est très important, parce que cela va redonner de la confiance dans le système", a-t-il déclaré. Le sujet est tellement sensible, que le porte-parole, Christophe Castaner, s'est dépêché de clarifier les déclarations du président. La ministre des Transports Élisabeth Borne a également souligné auprès de l'AFP qu'aucune décision n'avait été prise. S'ajoute à la future concurrence, des réformes importantes et plus précisément sur la suppression des avantages de la retraite des cheminots. Par ailleurs, une loi de programmation sera mise en place au début de l'année prochaine, après le lancement dans deux semaines des Assises de la mobilité.

Pour la CGT-Cheminots, cet article est un " contre-feu allumé afin de détourner les cheminots des sujets d'actualité", à savoir la journée d'action du 12 septembre contre les ordonnances réformant le Code du travail. "On veut faire passer les cheminots pour des privilégiés", a-t-il assuré. Il s'agissait d'une des propositions de campagne du président. En effet, suite à la volonté de l'Europe, l'ouverture de la concurrence débutera à partir de décembre 2019. "(.) La concurrence va aider la SNCF dans les évolutions qui sont déjà en cours", a estimé le président de la République.

Like this: