Published: Jeu, Septembre 07, 2017
International | By Oceane Deschanel

" "Aung San Suu Kyi dénonce " un iceberg de désinformation " sur les Rohingyas


Le quotidien britannique The Guardian a publié une tribune à Aung San Suu Kyi de son éditorialiste Georges Monbiot qui appelle à ce qu'on retire le prix Nobel de la paix. Quand le sultan d'Ankara dénonce le génocide en cours de cette minorité musulmane, la "Dame de Rangoun" parle d'"un énorme iceberg de désinformation créé pour générer des problèmes entre différentes communautés et promouvoir les intérêts des terroristes". Outre le manque de vivres et d'espace dans des camps surpeuplés - plus de 400.000 Rohingyas y étaient déjà hébergés après avoir fui des vagues de violences antérieures -, l'état de santé des nouveaux réfugiés inquiète les organisations en cette saison des pluies.

Plusieurs périssent lors de naufrages ou sont victimes de trafic humain.

La porte-parole du gouvernement birman, sous le feu des projecteurs depuis l'explosion de la crise des Rohingyas. Une accusation rejetée par Aung San Suu Kyi, qui a toujours défendu l'action de l'armée.

"Nous savons bien mieux que d'autres ce que c'est que d'être privés de droits et de protection démocratique", poursuit Aung San Suu Kyi dans son communiqué.

Xbox One : vers l'adoption du duo clavier + souris
De nombreuses personnes m'ont tweeté 'vous ne pouvez pas faire cela au nom de l'équité', et nous le comprenons. De son côté, Microsoft annonce l'arrêt de la production de la Xbox One , la console sortie en 2013.

Les corps de migrants rohingyas sont mis en terre dans en Malaisie. L'exode s'est accéléré depuis le 25 août, après que les rebelles de l'Arakan Rohingyas Salvation Army (Arsa) eurent attaqué simultanément une vingtaine de postes de police et de l'armée dans la région de l'Ankaran.

La minorité rohingya, qui compte environ un million de personnes concentrées dans les régions pauvres du nord-ouest du Myanmar, est discriminée par les Birmans qui sont à 90 % bouddhistes. Dimanche, la jeune Malala Yousafzai a condamné la façon "tragique et violente" dont les Rohingyas, ethnie musulmane de Birmanie, sont traités.

Au terme d'une enquête menée par l'ONU sur la situation des Rohingyas au Myanmar, les Nations unies ont dénoncé la " répression généralisée et systématique " que mène l'armée birmane contre cette population musulmane.

Like this: