Published: Dim, Août 13, 2017
Divertissement | By Jasmine Asselineau

Taylor Swift en procès contre son agresseur sexuel présumé : la chanteuse témoigne

Taylor Swift en procès contre son agresseur sexuel présumé : la chanteuse témoigne

Lors de son témoignage, Taylor Swift a expliqué qu'elle avait participé à une séance de photos avec des admirateurs à laquelle participait David Mueller.

L'homme aurait attrapé les fesses de Taylor Swift sous la robe lors d'une brève séance photo le 2 juin 2013 avant un concert.

Jeudi, Eddie Haskell avait nié devant la cour avoir tenu ces propos et l'autre patron de l'époque de Mueller, Robert Call, a laissé entendre que la radio n'était déjà pas satisfaite de la performance de M. Mueller avant l'incident.

"Quand il a placé son bras derrière elle, j'ai vu la jupe remonter et sa main est passée en dessous", a déclaré à la barre Greg Dent, l'agent de sécurité de la pop-star, au cinquième jour du procès qui se tient actuellement à Denver, la capitale du Colorado (ouest des Etats-Unis). "J'ai pensé que c'était sa cage thoracique ", a-t-il prétendu". Mueller a admis avoir touché Taylor Swift pendant que lui et sa petite amie Shannon Melcher posaient avec elle, mais exclut d'avoir été en contact direct avec son postérieur.

L'ex-adolescente prodige de la "country music", célèbre pour ses chansons sur la séduction ou les ruptures amoureuses, a été interrogée pendant environ une heure.

Netflix achète une maison d'édition
L'homme a travaillé sur des séries comme Old Man Logan ou Civil War chez Marvel, ou encore Red Son chez DC. Netflix démarre la semaine en annonçant une nouvelle acquisition, celle de Millarworld .

Taylor Swift n'a pas été jugée responsable du renvoi de David Mueller. Le DJ a été limogé dès le 4 juin.

L'ex-animateur de radio viré après s'être mal comporté avec Taylor Swift lui réclamait 3 millions de dollars. Dans ses remarques liminaires, Gabriel MacFarland, qui représente David Mueller, a décrit l'incident comme reposant sur des allégations vagues, un "elle dit - il dit".

D'après M. Baldridge, quatre des sept membres de l'équipe de la chanteuse présents dans la pièce où la fameuse séance photo a eu lieu ont su immédiatement que quelque chose d'anormal s'était produit. Selon le juge fédéral, le camp du DJ n'a pas pu démontrer que la chanteuse avait contribué à son licenciement. Ce dernier s'est défendu d'avoir agressé sexuellement Taylor Swift: il a affirmé que l'auteur des faits était l'un de ses amis qui s'était venté d'avoir eu un geste déplacé à l'encontre de la chanteuse. "C'est un énorme événement et je suis très excitée d'y prendre part", a déclaré à l'AFP Jacquelyn Evans, 32 ans.

L'auteure de tubes comme "Shake it off" ou "Bad Blood" ne demande qu'un dollar symbolique et affirme qu'un verdict en sa faveur servira d'exemple aux autres femmes qui pourraient craindre d'aller en justice pour de similaires agressions.

Like this: