Published: Lun, Août 07, 2017
International | By Oceane Deschanel

Un mort, un blessé grave dans l'attaque d'une base militaire — Venezuela

Un mort, un blessé grave dans l'attaque d'une base militaire — Venezuela

"Plusieurs terroristes détenus", a-t-il écrit sur son compte Twitter. On y voit des hommes en tenue militaire se se déclarant "en rébellion légitime" contre "la tyrannie assassine de Nicolas Maduro", le président du vénézuélien. Plusieurs groupes de défense des droits de la personne le considèrent comme un prisonnier politique, alors qu'il a été condamné pour incitation à la violence dans le cadre d'un mouvement populaire.

Une base militaire a été attaquée par des hommes en uniforme au Venezuela.

" Ceci n'est pas un coup d'État, c'est une action civique et militaire pour rétablir l'ordre constitutionnel", déclare l'un des hommes à la caméra, qui s'identifie comme le capitaine Juan Caguaripano.

Principal pilier du pouvoir chaviste, la puissante armée vénézuélienne est jusqu'à présent restée sourde aux appels de l'opposition pour qu'elle rejoigne son camp, alors que le pays est secoué par une vague de manifestations antigouvernementales qui ont fait 125 morts depuis avril. Le président Maduro affirme fréquemment être la cible d'un complot orchestré par l'opposition avec le soutien de Washington.

" À l'aube, des assaillants terroristes sont entrés dans le fort Paramacay à Valencia, s'attaquant à nos forces armées".

Canicule : 15 départements en vigilance orange, la barre des 40°C atteinte
Mercredi après-midi, des températures supérieures à 37°C dans le Gard , en vallée du Rhône et en PACA ont été observées. L'institut de prévisions météo a donc placé le département en vigilance canicule jusqu'à jeudi, 21 heures.

La situation au Venezuela continue de s'aggraver. Le Pérou a convoqué pour mardi une réunion des ministres des Affaires étrangères de quatorze pays latino-américains pour discuter de la crise.

M. Maduro lui a fixé pour mission d'apporter la "paix" et de redresser l'économie en lambeaux de cette nation pétrolière, naguère immensément riche.

La Constituante devait mettre en place dimanche une commission chargée d'enquêter sur les " crimes " commis pendant les manifestations antigouvernementales.

Les "terroristes", selon les autorités, cherchaient à s'emparer d'armes et sept personnes ont été arrêtées après l'attaque de la base militaire de Naguanagua. Un millier d'entre elles sont encore en détention, dont 300 sur ordre de tribunaux militaires.

Like this: