Published: Lun, Août 07, 2017
International | By Oceane Deschanel

Le Conseil de sécurité vote de nouvelles sanctions contre Pyongyang

Le Conseil de sécurité vote de nouvelles sanctions contre Pyongyang

Dans leur globalité, les exportations nord-coréennes rapportent au pays chaque année trois milliards de dollars.

Bien qu'un projet de résolution n'ait pas encore été présenté formellement aux 15 membres du Conseil de sécurité de l'ONU, un accord entre ses cinq membres permanents (Chine, Russie, États-Unis, France et Royaume-Uni) faciliterait l'adoption rapide de nouvelles sanctions. "Un coût de plus d'un milliard de dollars pour la Corée du Nord", a-t-il estimé. Photo diffusée par la propagande gouvernementale.

L'étau se resserre un peu plus sur Pyongyang. Depuis longtemps inquiétante, cette dernière a passé un nouveau palier dans la menace depuis ses deux essais de missiles intercontinentaux, les 4 et 28 juillet derniers.

La résolution invite également le Conseil de sécurité d'envisager d'interdire l'importation de certains matériaux qui pourraient être utilisés pour fabriquer des armes conventionnelles, biologiques, chimiques ou nucléaires.

China opposes new US sanctions
Russia is 4.25 billion acres of history and two syllables, but in Washington , it has been reduced to a shadow, a packhorse. Last Friday, North Korea tested a ballistic missile that experts have said could have the range to hit California.

Selon Juliette Morillot (1) interrogée par La Croix en juillet, ce programme représente pour la Corée du Nord "une assurance-vie, un moyen de se défendre et de survivre ".

Elles sont avant tout économiques. Face à la volonté de Pyongyang de persister dans son programme nucléaire, les experts remettent de plus en plus en cause l'efficacité des sanctions. En revanche, elles ne concernent pas les livraisons de produits pétroliers à la Corée du Nord, ce qui aurait porté un rude coup à son économie, a indiqué un diplomate au fait des négociations. Une résolution interdisant les exportations nord-coréennes et la limitation des investissements dans le pays a été adoptée à l'unanimité. "Il serait bénéfique pour la Corée du Nord de prendre une décision bonne et intelligente", a déclaré à la presse le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi, selon la traduction de ses propos.

Enfin, la résolution touche plusieurs grandes entreprises et institutions nord-coréennes parmi lesquels la Banque de Commerce extérieur du pays, en charge des opérations en devises étrangères et dont les avoirs seront dorénavant bloqués.

Like this: