Published: Sam, Août 05, 2017
International | By Oceane Deschanel

Nouvelle demande de liberté conditionnelle pour Murielle Bolle — Affaire Grégory

Nouvelle demande de liberté conditionnelle pour Murielle Bolle — Affaire Grégory

La demande de ce témoin clé de l'affaire Grégory en 1984 a été acceptée ce vendredi par la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Dijon. Murielle Bolle devra néanmoins "résider dans la Nièvre - très loin de sa famille - et pointer deux fois par semaine".

Cette mère de famille aujourd'hui âgée de 48 ans est la troisième personne mise en examen depuis la relance à la mi-juin de cette affaire qui reste une des grandes énigmes judiciaires de ces quarante dernières années. A l'époque des faits, en 1984, elle avait accusé son beau-frère, Bernard Laroche, du rapt du garçon de quatre ans retrouvé mort dans la Vologne, dans les Vosges, avant de se rétracter.

Ronaldo attendu devant la cour ce lundi — Fraude fiscale
Son domicile en France a également été perquisitionné en mai dans le cadre d'une enquête du parquet national financier. Silencieux devant la presse, le quadruple Ballon d'Or a tout de même publié un communiqué pour clamer son innocence.

Murielle Bolle, qui pourra voir son mari, ne pourra pas entrer en contact avec les protagonistes du dossier et avec la presse. Murielle Bolle a ensuite été inculpée, le 29 juin, pour enlèvement suivi de mort, et avait été placée en détention provisoire. Soupçonnés d'être les fameux "corbeaux" de l'affaire et mis en examen pour enlèvement et séquestration suivie de mort, les deux septuagénaires, jamais inquiétés jusqu'alors, ont été remis en liberté sous contrôle judiciaire strict. Le 4 juillet, la chambre de l'instruction avait donc décidé de la maintenir en détention dans l'attente qu'une solution d'hébergement sans contact avec ses proches puisse être mise en place. Le procureur général Jean-Jacques Bosc s'était opposé à sa remise en liberté "pour les nécessités de l'enquête et l'efficacité des actes à venir", arguant que Murielle Bolle ne serait pas à l'abri de pressions, "compte tenu de ce qui s'est passé en 1984".

A l'époque, les toutes premières déclarations de l'adolescente de 15 ans n'avaient pas convaincu les gendarmes. Mais le lendemain, après une nuit en famille, elle était revenue avec sa mère pour se rétracter. Bernard Laroche arrêté, écroué puis libéré grâce à son revirement, a quant à lui été tué par le père du petit Grégory à sa sortie de prison, en 1985.

Like this: