Published: Sam, Août 05, 2017
High-Tech | By Mathis Berlioz

Etats-Unis : le "cyberhéros" de WannaCry arrêté pour création de malware

Etats-Unis : le

Il a été arrêté mercredi à Las Vegas pour avoir distribuer entre 2014 et 2015 un malware qui récoltait les informations des transactions bancaires en ligne dans plusieurs pays, dont la France.

Quelques mois plus tard, voilà que Marcus Hutchins est de nouveau sur le devant de la scène mais cette fois il a le mauvais rôle: selon MotherBoard, qui a pu confirmer l'information auprès de proches du jeune homme, le spécialiste de la cybersécurité a été arrêté en marge de la conférence DefCon de Las Vegas. Selon l'acte d'accusation, M. Hutchins distribuait ce logiciel de piratage sur l'internet clandestin ou "dark web". Apparu en 2014 avant de disparaître fin 2016, il avait été spécialement configuré pour attaquer les systèmes bancaires britannique, canadien, français, polonais et allemand, indiquent les autorités policières. Il était sous le coup d'un acte d'inculpation daté du 12 juillet, qui avait été mis sous scellé (afin de préserver la confidentialité des charges). Dans un communiqué, l'institution indiquait: "L'EFF est profondément préoccupée par l'arrestation de Marcus Hutchins, un expert en sécurité connu pour avoir stoppé le "rançongiciel" WannaCry ".

La ville de Los angeles opte pour les JO de 2028
L'accord a été rendu possible par la décision inhabituelle, en juillet, du CIO d'attribuer simultanément deux éditions des Jeux. Sauf tremblement de terre, phénomène peu probable sur les bords du lac de Lausanne, Paris organisera les Jeux d'été en 2024.

Des avocats pour l'organisation de défense des droits sur internet Electronic Frontier Foundation (EFF), basée à San Francisco, ont cherché à entrer en contact avec l'expert britannique. A commencer par l'ambassade du Royaume-Uni aux Etats-Unis, qui a indiqué être en contact avec les autorités américaines pour faire la lumière sur ce qu'elles reprochent à leur ressortissant.

Le britannique Marcus Hutchins, 22 ans, présenté comme le "cyber-héros" de WannaCry, avait subitement accédé à la notoriété en trouvant comment stopper la propagation du virus, qui chiffrait le disque dur de ses victimes et exigeait une rançon, payable en bitcoins, pour débloquer les données. Le jeune hacker est accusé par la justice américaine d'avoir fabriqué et diffusé avec d'autres hackers le trojan "Kronos". "[Marcus] a passé sa carrière à lutter contre les malwares, pas à les créer". De la Russie à l'Espagne et du Mexique au Vietnam, des centaines de milliers d'ordinateurs, surtout en Europe, avaient été infectés.

Like this: