Published: Dim, Juillet 16, 2017
International | By Oceane Deschanel

Persécutions homophobes en Tchétchénie : pour le président Kadyrov, les gays des "démons"

Persécutions homophobes en Tchétchénie : pour le président Kadyrov, les gays des

"Pour purifier notre sang, s'il y a des gays chez nous, qu'ils s'en aillent".

Alors que son administration est accusée de kidnapper et d'exécuter des homosexuels, le leader tchétchène persiste dans le déni.

Venus Williams a rendez-vous avec l'histoire — Wimbledon
L'Américaine, onzième mondiale a décroché son ticket pour la neuvième finale de Wimbledon de sa carrière ce jeudi. Garbine Muguruza n'a laissé aucune chance à Magdalena Rybarikova pour retourner en finale de Wimbledon.

Interrogé sur le sujet par un journaliste de l'émission Real Sports de la chaîne américaine HBO, le président tchétchène s'est fendu d'une nouvelle sortie polémique, après avoir laissé échapper un petit rire gêné: "Qu'est-ce qu'il fabrique, c'est quoi cette question?" "Nous n'avons pas ce genre de personne ici". Nous n'avons pas de gays et s'il y en a, emmenez-les au Canada. Alors que le journaliste lui pose une question sur les exactions dont est victime la communauté LGBT dans son pays, Ramzam Kadyrov explique qu'il s'agit d'un mensonge et qu' "il n'y a pas d'homosexuels dans ce pays".

Le président Ramzan Kadyrov, appuyé par le Kremlin, fait l'objet de vives critiques sur la scène internationale depuis des rapports troublants par un quotidien russe, ce printemps, de persécutions et de meurtres d'homosexuels par ses forces de sécurité. Que Dieu les maudisse pour ce dont ils sont accusés de faire. "Ils devront en répondre devant le Tout-Puissant". Depuis plusieurs mois, des accusations de "prisons politiques" et de "tortures" ont émergé contre les autorités tchétchènes.

Like this: