Published: Sam, Juillet 15, 2017
International | By Oceane Deschanel

3 assaillants abattus près de l'esplanade des Mosquées

3 assaillants abattus près de l'esplanade des Mosquées

Deux policiers israéliens ont été tués et un autre blessé vendredi dans une attaque à l'arme à feu à la porte des Lions, l'une des entrées de la vieille ville de Jérusalem.

La police n'a pas identifié dans l'immédiat les assaillants.

C'est la première attaque d'une telle ampleur à l'arme à feu depuis quelques années à l'intérieur même des remparts de Jérusalem.

Il s'agit de la première attaque à l'arme à feu commise depuis des années dans la Vieille ville soulignent les commentateurs, alors que depuis octobre 2015, Israël et les territoires palestiniens ont surtout été marqués par des attaques à l'arme blanche perpétrées en majorité par des Palestiniens qui agissaient seuls. Les experts de la police israélienne transporte le corps d'un assaillant abattu après une fusillade qui a fait cinq morts. L'esplanade des Mosquées reste le troisième lieu saint de l'islam.

Accord trouvé entre le PSG et Dani Alves ?
Dani Alves aurait été aperçu dans la capitale et aurait finalement décidé de se détourner de Manchester pour se poser à Paris. Les deux parties avaient pourtant trouvé un accord pour un bail de deux ans que l'intéressé devait parapher lundi dernier.

Le ministre israélien de la Sécurité publique Gilad Erdan s'est rendu sur place et a qualifié l'attaque d'"événement extrêmement grave".

Le mufti de Jérusalem Mohammed Hussein a dénoncé le bouclage de l'esplanade des Mosquées et l'annulation des prières, dans des déclarations à des journalistes depuis la Vieille ville. "J'appelle les leaders de chaque côté à (.) maintenir le calme à Jérusalem", a-t-il ajouté. Les prières du vendredi ont également été annulées sur ce site ultra-sensible situé à Jérusalem-Est annexée et occupée par Israël. "Le gouvernement palestinien condamne toutes les procédures de l'occupation israélienne à al-Aqsa et le fait que les gens sont empêchés de prier le vendredi", a déclaré le porte-parole du gouvernement palestinien à Ramallah, Tarik Rashmawi. En contrebas, le mur des Lamentations est le lieu le plus sacré du judaïsme.

"Le statu quo [ selon lequel les juifs sont autorisés à visiter l'esplanade mais pas à y prier] sera préservé", a indiqué pour sa part Benjamin Netanyahu, dans une tentative de rassurer les Palestiniens.

Signe des inquiétudes quant à une éventuelle recrudescence des tensions, le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, et le président palestinien, Mahmoud Abbas, ont eu un entretien téléphonique, selon l'agence de presse palestinienne Wafa.

Like this: