Published: Ven, Juillet 14, 2017
International | By Oceane Deschanel

Le dissident chinois Liu Xiaobo est à l'article de la mort

Le dissident chinois Liu Xiaobo est à l'article de la mort

Lauréat du prix Nobel de la paix en 2010, l'écrivain dissident chinois Liu Xiaobo est mort jeudi après avoir passé de longues années en prison pour sa participation à la rédaction de la "Charte 08", un manifeste réclamant l'instauration de réformes démocratiques en Chine.

La veille, la diplomatie américaine avait proposé à la Chine que Liu Xiaobo soit soigné aux Etats-Unis de son cancer du foie en phase terminale. Liu Xiaobo avait été placé en liberté conditionnelle et hospitalisé après avoir été diagnostiqué, en mai, d'un cancer du foie en phase terminale.

Des groupes internationaux de défense des droits de la personne se demandent si M. Liu a été soigné correctement pendant son incarcération, puisque les prisons chinoises sont connues pour leurs conditions de détention impitoyables.

Mercredi encore, le gouvernement allemand avait enjoint Pékin à laisser Liu Xiaobo faire le voyage, "donnant priorité à l'aspect humanitaire de cette affaire".

La flat tax à 30% est finalement annoncée pour 2018 !
Tout va pour le mieux entre l'Élysée et Matignon: c'est ce que ne cesse de répéter le Premier ministre Édouard Philippe . Pour financer ces baisses d'impôts , le gouvernement mise sur "la maîtrise de la dépense ".

C'est à cette époque qu'elle commença à vivre en résidence surveillée, tout en étant autorisée à rendre visite à son conjoint une fois par mois. Liu Xiaobo avait lui-même fait savoir qu'il souhaitait suivre un traitement à l'étranger, un appel relayé par la communauté internationale mais rejeté par Pékin qui y voyait une ingérence dans ses affaires intérieures.

"Je n'ai ni ennemi ni haine", assurait Liu Xiaobo dans un texte lu lors de la cérémonie de remise du Nobel.

Liu Xiaobo faisait partie de la première génération à retourner étudier à l'université après la révolution culturelle de Mao Zedong. En 1989, de retour des États-Unis, où il avait enseigné à l'Université Columbia de New York, cet enseignant de l'Université normale de Pékin participe au mouvement de Tian'anmen, déclenché par les étudiants. Il mène une grève de la faim, avant de tenter une médiation pour obtenir une évacuation pacifique à l'approche de l'armée, dans la nuit du 3 au 4 juin.

Accusé de " subversion du pouvoir de l'État", il est arrêté chez lui le 8 décembre 2008 et est condamné un an plus tard à 11 ans de prison. En 1996, il se positionne en faveur d'un rapprochement entre les gouvernements taïwanais et chinois, ce qui lui vaut 3 ans en camp de travail. C'est le dernier de ses écrits à avoir été rendu public.

Like this: