Published: Jeu, Juillet 13, 2017
International | By Oceane Deschanel

Le gouvernement veut faire plus pour l'accueil des migrants

Le gouvernement veut faire plus pour l'accueil des migrants

C'est pourquoi le gouvernement va créer 4000 places d'hébergement d'urgence en 2018 puis 3500 en 2019 pour les demandeurs d'asile.

Edouard Philippe avait déjà dressé les contours du "plan migrants" lors de son discours de politique générale, assurant que le gouvernement présentera des mesures répondant à des "exigences de dignité, d'efficacité et de solidarité".

Cyclisme Marcel Kittel puissance 4 à Bergerac
Kittel en est désormais à 13 étapes gagnées sur le Tour de France (4 en 2013, 4 en 2014, 1 en 2016 et donc 4 cette année). Le Norvégien Boasson Hagen, troisième, salue le travail préparatoire "parfait" de ses équipiers de Dimension Data.

Le Premier ministre a confirmé la volonté du gouvernement de raccourcir les délais de procédure de demande d'asile avec une réduction de sept à quatre semaines entre l'enregistrement de la demande et le premier entretien effectué par l'Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra).

"Nous ne sommes pas à la hauteur de ce que doit être la France" en matière de droit d'asile et d'accueil des immigrés, a déclaré Edouard Philippe! Un délégué interministériel à l'intégration des réfugiés, qui reste encore à désigner, sera nommé, et " un conseil interministériel sur l'intégration se réunira d'ici fin 2017 ". Par ailleurs, il a indiqué que "5.000 places" seront créées sur la même période pour aider les réfugiés à accéder au logement. L'objectif prioritaire est de réduire le temps d'attente des migrants qui font une demande d'asile, pour avoir une réponse définitive en six mois contre un peu plus d'un an aujourd'hui. Edouard Philippe a regretté l'actuel "très faible taux de reconduite à la frontière effective". "En 2016, sur 91.000 étrangers interpellés en situation irrégulière sur le territoire, seuls 31.000 se sont vus délivrer une obligation de quitter le territoire français et moins de 25.000 ont effectivement quitté le territoire, ces chiffres ne sont pas satisfaisants", a-t-il détaillé. En ce qui concerne les migrants qui ont laissé leurs empreintes dans un autre pays européen, et soumis aux accords de Dublin qui prévoient qu'ils doivent y soumettre une demande d'asile, "10 pôles seront institués" en préfecture, a-t-il ajouté. Le "cadre juridique de la rétention" sera lui redéfini.

Like this: