Published: Jeu, Juillet 13, 2017
International | By Oceane Deschanel

La flat tax à 30% est finalement annoncée pour 2018 !

La flat tax à 30% est finalement annoncée pour 2018 !

Le tout se traduira par une baisse de 11 milliards d'euros de la pression fiscale en 2018, soit plus de 0,5 point de PIB, en tenant compte des mesures déjà prises à la fin du précédent quinquennat, comme la baisse de l'impôt sur les sociétés, sur lesquelles le nouveau gouvernement ne reviendra pas.

"C'est un effort considérable", qui représente "plus de la moitié" des baisses d'impôts promises par l'exécutif sur l'ensemble du quinquennat, ajoute le Premier ministre.

Lors de son discours de politique générale, le 4 juillet, le chef du gouvernement avait annoncé des mesures d'économie, mais aussi et surtout le report à 2019 de plusieurs réformes fiscales. Si tel est le cas, les baisses d'impôts pourraient avoir lieu sans soucis, d'autant plus que le gouvernement prévoit des économies de 20 milliards d'euros dès 2018.

Édouard Philippe a tranché.

Tout va pour le mieux entre l'Élysée et Matignon: c'est ce que ne cesse de répéter le Premier ministre Édouard Philippe. Le Premier ministre espère "provoquer un effet de souffle fiscal".

États-Unis: Trump Junior admet une rencontre secrète avec une avocate russe
Moins médiatisé chez nous que sa soeur, Donald Trump Jr fait les gros titres de la presse mondiale depuis ce dimanche. Natalia Veselnitskaya est connue pour avoir notamment lutté contre le Magnitski Act.

Croissance. Le gouvernement table sur une croissance de 1,6% en 2017 et de 1,7% en 2018, année au cours de laquelle le déficit public devrait s'établir à 2,7% du PIB, a annoncé le Premier ministre. Il en ressort que les réformes fiscales annoncées seront bien mises en uvre à partir de 2018, contrairement à ce qui a pu être dit ça et là.

Pour financer ces baisses d'impôts, le gouvernement mise sur "la maîtrise de la dépense". Seuls les nouveaux flux d'investissements dépassant 150.000 euros seront concernés par le prélèvement forfaitaire.

"La stratégie que nous menons vise également à ramener à un niveau moins insoutenable l'endettement public", indique-t-il par ailleurs, disant viser un recul de ce dernier de cinq points de PIB d'ici 2022. Seulement voilà, comme l'inflation repart légèrement à la hausse, cela pourrait conduire le gouverneur de la Banque de France à proposer d'augmenter le taux du livret à 1 %.

Édouard Philippe s'est refusé à donner un objectif chiffré de réduction des effectifs de la fonction publique pour 2018 par rapport à l'objectif de 120000 retenu pour les cinq années à venir, soulignant que le travail devait être mené " ministère par ministère et même direction par direction ".

Like this: