Published: Lun, Juillet 10, 2017
International | By Oceane Deschanel

Le Parti socialiste se dote d'une direction collégiale pléthorique

Le Parti socialiste se dote d'une direction collégiale pléthorique

"Les deux dirigeants de la droite et de la gauche du parti ont décidé de ne plus être dans le PS. Ce qui donne, par cette clarification par le vide, une chance inattendue de ne pas être dépendant de leurs demandes", explique-t-il. L'objectif pour le parti: se reconstruire face au rejet des français dans les urnes, particulièrement visible avec les scores historiquement bas obtenus par les socialistes à l'élection présidentielle et aux élections législatives.

Cette direction sera donc organisée autour d'un noyau dur de 16 personnes, huit femmes et huit hommes, auquel s'ajouteraient des membres de droit, des porte-parole, un conseil des territoires, selon l'entourage de Jean-Christophe Cambadélis, le patron démissionnaire. Si des nouveautés ont été actées au niveau de la forme du parti, les divisions sur la ligne demeurent entre les différents courants.

Nouri victime d'un malaise cardiaque — Ajax
Les médecins ont tenté de le réanimer durant une vingtaine de minutes, avant de le transporter à l'hôpital en hélicoptère. Le milieu de terrain néerlandais s'est subitement effondré sur le terrain alors que le match était toujours en cours.

Après trois ans à diriger le Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis passe la main, samedi, au terme d'un conseil national qui devrait voir la nomination d'une direction collégiale de 14 cadres. "Jusqu'en septembre, je suis là et je suis le recours quand il y a des problèmes", a assuré tout sourire le socialiste à la sortie du conseil. Et ça ne sera pas facile puisque, pour contenter tout le monde, le nouvel organigramme est pléthorique. Ce dernier, proche de Benoit Hamon, a été intégré après réclamations. Il s'agit pour les femmes, outre Mme Espagnac, de Nadège Azzaz, Ericka Bareigts, Nathalie Koenders, Carole Delga, Valérie Rabault, Laurence Rossignol, Isabelle This Saint-Jean, et, pour les hommes, outre M. Juanico, de Guillaume Bachelay, Luc Carvounas, Matthias Fekl, Jean-Marc Germain, François Kalfon, Emmanuel Maurel, Rachid Temal.

Cette direction provisoire sera assistée par le trésorier du parti, Jean-François Debat, et les présidents de quatre groupes d'élus socialistes: Olivier Faure (députés), François Rebsamen (élus locaux), Christine Revault d'Allones (eurodéputés) et le future chef de file des sénateurs PS. "C'est une tentative de survie [.], mais ça a accouché d'une usine à gaz", souffle l'ancien frondeur Christian Paul à la sortie de l'hôtel Marriott où se réunissait la famille socialiste. Ont finalement été rajoutés, après discussions, les noms de Régis Juanico, proche de Benoît Hamon, et de la sénatrice Frédérique Espagnac, proche de François Hollande. On ignore encore combien de noms devraient figurer au sein de cette direction. "C'est très bunkerisé. C'est l'appareil qui se replie sur lui-même..."

Like this: