Published: Sam, Juin 24, 2017
Nationale | By Matthieu Philippon

Premier Conseil des ministres pour le deuxième gouvernement de l'ère Macron

Premier Conseil des ministres pour le deuxième gouvernement de l'ère Macron

"Et si l'hyper pouvoir d'Emmanuel Macron n'était que le paravent de l'hyper décomposition?", a grincé Jean-Christophe Cambadélis, Premier secrétaire démissionnaire du Parti socialiste.

Un mois après la prise de fonction du gouvernement, un sondage BVA pour Orange et La Tribune montre que 6 français sur 10 sont satisfaits du président de la République.

Le gouvernement Philippe 2 est là pour durer fait savoir le président par la voix du porte-parole du gouvernement. Un cliché qui rompt avec les codes habituels de la communication élyséennes.

Florence Parly (Les Républicains) est nommée ministre des Armées, Stéphane Travert (ex-Parti socialiste) hérite de l'Agriculture, Nicole Belloubet (qui fut socialiste, mais siégeait au Conseil constitutionnel) va à la Justice et Nathalie Loiseau, qui n'a pas d'affiliation politique, est chargée des Affaires européennes.

"J'ai pris la décision de ne pas faire partie du prochain gouvernement".

D'autres nominations de très proches d'Emmanuel Macron, telles celle de Benjamin Griveaux (secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie et des Finances), ou Julien Demormandie (secrétaire d'Etat auprès du nouveau ministre de la Cohésion des Territoires), témoignent tout autant de la volonté du chef de l'Etat d'avoir des hommes sûrs dans le gouvernement, qu'une impossibilité à élargir sa base électorale, telle que surgie du premier tour de la présidentielle.

Le deuxième gouvernement Philippe sur le point d'être formé
Dans cette affaire tordue, l'ancien garde des Sceaux n'aura pas tout perdu avec un groupe MoDem largement renforcé. Sylvie Goulard ne figurera donc plus sur la photo de famille.

Seuls quatre d'entre eux étant autorisés à prendre des images de la photo de famille du nouveau gouvernement, ils ont déposé leurs appareils au sol en signe de protestation contre cette entorse aux usages à l'arrivée des ministres. Les chutes les plus violentes sont pour le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, qui perd 7 points et le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian qui passe de 42% à 34%.

Plusieurs responsables politiques avaient appelé le Premier ministre Edouard Philippe à "exiger" le départ de M. Bayrou.

Emmanuel Macron tient beaucoup à son image. "La vie politique est longue" et "peut être cruelle", a-t-il observé pour clore ce chapitre et passer à la suite: la lecture du résultat des élections législatives et leur traduction politique.

Il avait été suivi mardi par Sylvie Goulard, mise en cause dans l'affaire des assistants parlementaires du MoDem. Mais ce qui marque vraiment le plus ce soir, c'est qu'il n'y a pas vraiment de poids lourd: ce sont pour la plupart des inconnus du grand public qui accèdent à de grandes fonctions.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP.

Like this: