Published: Ven, Juin 23, 2017
Nationale | By Matthieu Philippon

L'assaillant avait été convoqué par le renseignement — Champs-Elysées

L'assaillant avait été convoqué par le renseignement — Champs-Elysées

L'homme, 31 ans, a laissé une lettre-testament dans laquelle il prête allégeance au chef du groupe Etat islamique (EI), Abou Bakr al-Baghdadi, a-t-on appris mardi de source proche de l'enquête.

Fiché S mais sans antécédent judiciaire, il disposait d'une autorisation de détention d'armes car il pratiquait le tir sportif. Les enquêteurs pensent qu'il cherchait "à faire exploser son véhicule selon un mode opératoire qui reste à déterminer" et qui n'a pas fonctionné.

Deux bonbonnes de gaz sans dispositif de mise à feu, un fusil d'assaut israélien, deux armes de poing et un important stock de munitions ont été retrouvés dans la voiture. Il a succombé peu de temps après, ont expliqué des sources policières sans préciser les causes de la mort. Il détenait neuf armes connues des autorités, dont trois soumises à autorisation - des pistolets Sig-Sauer 9mm et Glock 9mm ainsi qu'un fusil de type kalachnikov, a ajouté cette source, confirmant une information de BFMTV. La Turquie est un pays connu pour être une voie d'accès privilégiée des jihadistes européens vers la Syrie.

Les enquêteurs en savent désormais encore un peu plus sur Adam Djaziri. Il avait été "repéré dans un appartement où il y avait des armes et des gens proches de la mouvance jihadiste", selon une source proche du dossier.

Arabie : le roi nomme son fils nouveau prince héritier
Le décret royal portant nomination du prince Mohammed est tombé à l'aube, ce mercredi 21 juin, provoquant la surprise générale. En pleine crise ouverte avec le Qatar, le roi d'Arabie saoudite a promu son fils Mohammed au rang de prince héritier .

Au lendemain de l'attentat raté, la question du suivi des fichés "S" (pour Sûreté de l'Etat), qui avait donné lieu à un débat nourri pendant la campagne présidentielle, s'est à nouveau posée, le Premier ministre affirmant qu'il n'était pas satisfaisant qu'un individu suivi par les services soit titulaire d'une autorisation de détention d'armes. L'homme qui conduisait le véhicule est mort, selon le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, qui a évoqué une "tentative d'attentat". Djaziri était licencié "depuis six ans" à la Fédération française de tir, a indiqué à l'AFP son président Philippe Crochard. "Deux gendarmes étaient venus en octobre 2016 (à son club de tir, ndlr) et avaient posé des questions sur cet individu".

Il avait fait une demande de renouvellement de son autorisation en février 2017.

Quatre membres de sa famille ont été placés en garde à vue lundi soir et dans la nuit de lundi à mardi: l'ex-épouse d'Adam D., son frère, sa belle-soeur, ainsi que son père.

Et de souligner que l'attaque s'est produite deux jours avant la présentation en conseil des ministres d'une nouvelle loi antiterroriste. Depuis janvier 2015, la France est visée par une vague d'attentats qui a fait, au total, 239 morts.

Like this: