Published: Ven, Juin 16, 2017
International | By Oceane Deschanel

196 élus démocrates déposent plainte contre Trump

196 élus démocrates déposent plainte contre Trump

Les procureurs du Maryland et du District of Columbia accusent le président américain d'avoir accepté des paiements de gouvernements étrangers via son empire immobilier.

Le Washington Post cite plusieurs exemples de pays étrangers manifestant une préférence pour cet hôtel, comme le Koweït dont l'ambassade a transféré dans l'établissement un événement prévu au départ dans un hôtel Four Seasons. Or, Donald Trump possède des hôtels qui reçoivent des dirigeants d'autres pays, ou encore des immeubles qui accueillent des banques détenues par des Etats étrangers.

Quelques heures après son élection, de nombreux observateurs s'interrogeaient déjà sur les conflits d'intérêt qui pourraient découler de l'arrivée d'un "président-homme d'affaires" à la Maison-Blanche.

Les services du procureur de l'Etat de New York Eric Schneiderman enquêtent sur la destination d'une partie des fonds levés par la fondation d'Eric Trump, fils du président des Etats-Unis, qui pourraient avoir alimenté les caisses du groupe de Donald Trump. Cette plainte vise ainsi la non-séparation par Donald Trump de ses intérêts personnels d'avec ses devoirs présidentiels.

Dans la seule journée de lundi, cette plainte pour corruption contre le président a donc été déposée, le deuxième décret sur l'immigration de Donald Trump a été rejeté et la polémique sur la Russie continue de polluer l'air du Congrès.

C'est la première plainte de ce type: deux Etats américains contre le président des Etats-Unis pour violation des lois sur la corruption.

La pole pour Hamilton, qui égale Senna — GP du Canada
Cela lui a valu les acclamations de la foule et ses deux premiers points de sa carrière au championnat de pilote de Formule 1 . Hamilton convoitera dimanche une troisième victoire cette saison, après celles acquises aux Grands Prix de Chine et d'Espagne.

Près de 200 élus démocrates du Congrès ont assigné mercredi en justice Donald Trump, en lui reprochant de profiter de sa fonction présidentielle pour amasser des gains financiers venus de l'étranger.

Pour le procureur général de Washington Karl Racine, les enchevêtrements de l'entreprise du président Trump violent les provisions anticorruption de la Constitution.

Selon les procureurs à l'initiative de cette action judiciaire, le président Trump est coupable de conflits d'intérêts permanents.

Ce n'est pas la première fois que Donald Trump est en proie aux suspicions sur de possibles interférences entre ses intérêts financiers -dont il a cédé la gestion- et les intérêts du pays qu'il dirige. Après sa prise de fonctions, en janvier, M. Trump a confié à ses fils le contrôle au jour le jour de ses affaires, mais il a conservé toutes ses parts dans la Trump Organization.

Comment se défend Donald Trump? De même, depuis l'investiture du Président, l'Arabie saoudite aurait à plusieurs reprises réservé des chambres dans son hôtel. Les juristes sont donc partagés sur les chances de réussite des plaintes engagées. Jusqu'à maintenant, le président des Etats-Unis a toujours refusé de les rendre publiques.

Like this: